- Publicité -

Budget 2022/23: Monique Dinan : « Repeuplons notre République »

Monique Dinan fait un appel aux autorités pour « repeupler notre république » en guis de  suggestions positives à tenir en ligne de compte dans le Budget 2022/2023. Ci-joint son appel:

- Publicité -

Repeuplons notre République

Evolution de la démographie de 1980 à 2020 : de moins en moins de naissances ; de plus en plus de personnes âgées.

  • De plus en plus de jeunes Mauriciens qui ont fait de bonnes études secondaires qui s’exilent pour gagner leur vie ailleurs.
  • Les Mauriciens qui ont fait des études supérieures à l’étranger et qui reviennent prendre de l’emploi au pays pourraient être exemptés de payer la taxe les 3 premières années après leur retour au pays.
  • De plus en plus de travailleurs immigrés pour faire marcher notre économie, mais aussi faire partir nos roupies à l’étranger.
  • De plus en plus de jeunes qui vivent ensemble en compagnonnage et ne veulent pas de bébé dans l’immédiat.
  • De moins en moins de mariages qui se font de plus en plus à un âge avancé.
  • De plus en plus de familles fragilisées, de violence conjugale et de divorces.
  • De moins en moins de grossesses et de plus en plus d’accouchements difficiles.

Comment le budget peut offrir des solutions positives.

Financer des sessions au cours desquels nos Mauriciens pourront redécouvrir les valeurs qui consolident l’amour.

Les premiers à responsabiliser : les hommes et surtout les adolescents qui transmettent la vie et le sexe de leur enfant.

Les adolescentes qui doivent connaitre le fonctionnement de leur corps et les réactions de leur cœur prêt à aimer le premier venu qui s’intéresse à elles.

Apprendre aux adolescents comment l’abus d’alcool et la cigarette quand ils sont encore adolescents vont faire du tort à leur bébé quand ils sont en train de se former dans le sein maternel.

Les fiancés qui se préparent au mariage : une rencontre festive animée par des couples responsables pour leur parler des richesses et des difficultés qui font partie de la vie des couples.

Comment valoriser les futurs parents

  • Une rencontre annuelle dans diverses régions du pays à laquelle les futurs parents qui souhaitent avoir un enfant en cours d’année sont invités. Rencontre animée par un psychologue, un gynécologue et deux couples de parents.
  • Des rencontres mensuelles pour les futures mamans pour leur apprendre à bien vivre leur grossesse. Les futures mamans qui attendent un bébé sont invitées à venir tous les mois au centre Social ou au dispensaire de la région pour écouter un exposé fait par une sage-femme qui expliquera aux mamans le développement de leur bébé dans le mois qui suit et qui répondra à leurs questions. Un billet gratuit sera donné à celles qui doivent prendre l’autobus, des biscuits et un jus leur seront offerts avant qu’elles ne retournent chez elles. Il y aura aussi une rencontre festive pour expliquer le développement de l’enfant depuis qu’il est conçu jusqu’à ce qu’il ait 2 ans.
  • Ces rencontres seront d’autant plus importantes deux à un mois avant l’accouchement pour apprendre à reconnaitre les signes de l’arrivée du bébé, quand se rendre à l’hôpital, les soins pour elles-mêmes et pour leur bébé.
  • Une session spéciale parlera des bienfaits de l’allaitement et leur apprendra comment baigner leur bébé.
  • Un atelier parentalité pour apprendre aux mamans le « massage Bébé », pour qu’elles apprennent les activités qui vont aider à l’éveil du bebe, des activités manuelles et qui leur permettraient de gagner de l’argent en restant à domicile ; couture, jardinage, artisanat.
  • Celles qui auront assisté à un minimum de 7 séances mensuelles recevront avant leur accouchement une allocation de Rs.2000 pour s’acheter ce qui leur est essentiel.
  • Un accompagnement personnalisé par une sage-femme pour celles qui ont besoin d’une prise en charge spéciale.

Après la naissance

Visite de la sage-femme à leur domicile pour s’assurer que tout se passe bien pour la maman et le bébé.

Visite positive de la sage-femme qui viendra constater si tout se passe bien, si les mamans ne font pas face aux baby blues ; conseiller les nouvelles mamans pour leur bien-être personnel et faire aider par l’assistance sociale celles qui feraient face à de gros problèmes financiers.

Responsabiliser les femmes pour qu’elles soient des mamans soleils qui savent instaurer un dialogue positif dans leur famille et dans leur voisinage.

L’accueil et la protection des enfants placés dans des maisons d’accueil.

Consolider la cellule d’enfants en danger et faciliter l’adoption des enfants mauriciens.

Voila des suggestions pratiques qui préciseront l’intérêt du gouvernement à rajeunir notre population.

Monique Dinan

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour