Le ministre des Utilités publiques, Joe Lesjongard, qui se trouve actuellement à Dubaï, où se tient la Dubai Expo, a participé en début de semaine  à une table ronde consacrée à l’énergie renouvelable. Il s’est appesanti sur l’importance de la création d’un environnement institutionnel approprié afin de mettre en œuvre les programmes en matière d’énergies renouvelables.

La table ronde avait pour thème Advancing Renewable Energy transition in SIDS, Challenges opportunities and COP 26. Parmi les participants figuraient Molwyn Joseph d’Antigua, Aminath Sharma des Maldives, Masdar City d’Abou Dabi, Damilole Ogunbiyi, tandis que les débats étaient présidés par Mlle Gauri Sing.

Dans son intervention, Joe Lesjongard a fait ressortir qu’aujourd’hui, « tous les États insulaires disposent d’un programme consacré aux énergies renouvelables ». « Maurice a un programme ambitieux visant à faire en sorte que les énergies renouvelables atteignent 60% des énergies mixtes en 2050 », dit-il.

Il a cependant relevé qu’avec la pandémie de Covid-19, « une bonne partie des ressources financières du gouvernement a été utilisée pour la protection de la population ». Ce qui fait que la mise en œuvre du programme consacré aux énergies renouvelables a été reportée à l’année prochaine. Il a en outre souligné que l’exécution de ce programme dépend également de l’aide financière internationale, dont l’International Renewable Energy Agency.

Concernant l’environnement institutionnel à Maurice, le ministre a fait mention de la Mauritius Renewable Agency (MARENA) et de l’Utility Regulatory Authority. La production de l’électricité, dit-il, « La production de l’électricité repose encore largement sur le charbon », fait-il comprendre en ajoutant que l’objectif du gouvernement, à terme, « est d’éliminer complètement le charbon ». Joe Lesjongard a aussi annoncé que les producteurs indépendants d’électricité prévoient, dans leurs projets d’avenir, l’utilisation de la biomasse et de la bagasse.

L’autorité de l’électricité et de l’eau de Dubaï (DEWA) a de son côté annoncé que la Dubai Expo est entièrement alimentée par les énergies renouvelables, dont une grande partie provient du parc solaire Mohammed bin Rashid Al Maktoum.

En remplacement du ministre des Affaires étrangères, Alan Ganoo, Joe Lesjongard a également participé à l’ouverture du stand mauricien à la Dubai Expo. Ce stand sera aussi utilisé pour promouvoir Maurice comme une destination touristique et pour attirer des investissements étrangers dans l’île.