Photo d'illustraition

Accent sur le “numeracy and literacy”, avec huit classes de langues et dix classes de maths par semaine

Choix des matières en Grade 9

Trois ans après sa mise en application, le programme d’études de l’Extended Programme a été revu dans le sillage d’un rapport très critique rédigé à la suite d’une étude menée conjointement par la Banque mondiale et le Mauritius Institute of Education (MIE). Ainsi, le nouveau programme, qui entrera en vigueur à la prochaine année scolaire (en juin prochain), mettra l’accent sur le Literacy and Numeracy pendant les deux premières années. Au cours de la troisième année, soit en Grade 9, l’étudiant devra faire un choix de matières, avec l’anglais, le français et les mathématiques étant néanmoins obligatoires.

Alors que le premier groupe d’étudiants de l’Extended Programme prendront les épreuves du le National Certificate of Education (NCE) l’année prochaine, le programme d’études vient d’être revu et corrigé. Il s’agit en fait d’un programme allégé, avec une importance accrue sur la littératie et la numératie au cours des premières années. Du coup, les étudiants sont aussi dispensés de matières comme les sciences, les Technology Studies, les Social and Modern Studies (SMS) ou l’Information and Communication Technology (ICT), qu’ils n’arrivent pas à maîtriser.

Le rapport de la Banque mondiale et du MIE faisait en outre ressortir que les élèves de l’Extended Programme ne maîtrisent pas la littératie et la numératie, ce qui explique leurs grosses difficultés à suivre les classes et les voue inévitablement à l’échec. Il nous revient également que les résultats du deuxième trimestre 2020 étaient de manière générale alarmants. Aussi, ce nouveau programme sonne comme une tentative de prévenir le naufrage annoncé l’année prochaine pour le NCE.

Ainsi, à partir de l’année scolaire 2021-2022, les élèves des Grades 7 et 8 extended auront droit à huit classes d’anglais et de français respectivement par semaine, contre six actuellement. Les mathématiques, elles, passent à dix classes hebdomadaires, contre six aujourd’hui. Les étudiants auront également droit à huit classes de Life Skills”, trois de langues asiatiques, arabe ou kreol morisien, ainsi que deux de Performing Arts et Physical Education, et une de Social and Emotional Wellbeing. À la place de la chimie, la biologie et la physique, enseignés actuellement, les étudiants auront trois classes de Science Literacy.

En revanche, à la fin du Grade 8, les parents, avec l’aide de facilitateurs, devront faire un choix de matières pour leurs enfants en Grade 9, sachant que l’anglais, le français et les mathématiques sont néanmoins obligatoires. Il faudra également choisir entre une langue asiatique, l’arabe et le kreol morisien, ainsi qu’une option de quatre groupes désignés.
L’étudiant devra donc choisir entre Science/Business, Économie, Entreprenariat (Option 1), Technology Studies (Food, Textiles, Design) et Art & Design (Option 2), ICT et SMS (Option 3), PE et Performing Arts (Option 4). Une fois le choix en Grade 9 effectué, l’étudiant ayant réussi son NCE poursuivra avec les mêmes options en Grade 10 dans le “mainstream”. En gros, dans le nouveau programme, les étudiants de l’Extended Programme auront six Core Subjects au lieu de neuf, comme c’est le cas actuellement, et deux Non-Core au lieu de trois.

Par ailleurs, la circulaire du ministère à ce sujet précise que tous les ex-enseignants de Prévoc deviendront facilitateurs à partir de l’année prochaine. Actuellement, on compte un seul facilitateur par collège, tandis que les autres agissent en support aux enseignants du “mainstream”, affectés dans l’Extended Programme. Les facilitateurs se verront aussi attribuer la tâche d’enseigner le Life Skills et le Social and Emotional Wellbeing. Les facilitateurs excédentaires seront transférés dans d’autres collèges.

Sollicité sur ce nouveau programme, Harrish Reedoy, président de l’United Deputy Rectors and Rectors Union, avance qu’il s’agit d’une démarche positive. « Tous les pédagogues avaient dit dès le départ que le programme de l’EP, tel qu’il est actuellement, était trop “bulky” pour les étudiants. C’est bien qu’il soit allégé. Cela permettra également de consolider l’aspect “literacy and numeracy”. Il faudra maintenant faire du “counselling” et travailler de pair avec les facilitateurs et les parents afin d’identifier le potentiel des élèves et les aider à faire leur choix, » fait-il comprendre.