Après sept jours, les employés de l’usine Consolidated Fabrics Ltd, une unité du groupe Ciel Ltd, ont mis fin à leur grève, mais réclament toujours une compensation qu’ils auraient dû obtenir à la fin de leurs contrats.

En effet, la compagnie cessera ses activités dans l’île le 31 octobre, pour rouvrir une unité de production à Madagascar. C’est plus de 200 travailleurs mauriciens et étrangers qui sont touchés par cette fermeture. Ils se disent dans le flou pour la suite.

« Certains comptent 15 ou 23 années de service », déplore Fayzal Ally Beegun, président de la Textile Manufacturing and Allied Industries Workers Union. « Si bizin al devan Victoria House ou Parlman, nou pou ale », lance le syndicaliste.

La proposition de la direction aux employés d’intégrer d’autres usines a déjà été faite, explique le négociateur. Cependant, de nombreux travailleurs étrangers espèrent qu’aboutissent les négociations pour obtenir une compensation comme les Mauriciens.