- Publicité -

Hippisme : le MTCSL accepte les conditions de la GRA, mais « sans hippodrome », celle-ci refuse…

Les amateurs de course ne sont pas près de renouer avec leur passion et de vivre la nouvelle saison hippique au Champ de Mars. Alors que la municipalité de Port-Louis a décidé hier de procéder à la Termination of Concession de Privilège Agreement pour le bail du Champ-de-Mars, la MTCSL a accepté de payer sa licence auprès de la GRA aujourd’hui. Cependant l’instance régulatrice n’a pas approuvé l’argent, car la MTCSL n’a plus de piste.

- Publicité -

D’un autre côté, au moment où le MTCSL tentait de payer sa licence auprès de la GRA ce jeudi afin de démarrer la saison hippique, le conseil municipal de Port-Louis siégeait pour entériner la décision prise hier.

Justifiant la missive de la municipalité remise à 18h10, hier, mercredi 27 avril, soit moins de trois heures après la décision de la GRA à l’effet qu’elle ne compte rien changer aux conditions de la licence décision , le maire de Port-Louis, Cadersaib Hossen,  a déclaré à la presse que ce fut un « urgent matter ».

« Nous avons le droit de prendre une décision et nous avons demandé un avis juridique. Nous avons agi par la suite avec l’appui de la majorité du conseil. Le MTC avait un deadline et ne possède toujours pas de licence. Il ne faut pas jeter le blâme sur la municipalité ou le gouvernement », a fait ressortir Cadersaib Hossen. Ce dernier rappel que le MTCSL n’a pas arrérages, mais vu que deux journées de courses prévues n’ont pas eu lieu, « c’est un manque à gagner pour la municipalité », et rajoute que le terrain a déjà été repris par le ministère des Terres et du Logement.

Cette action, s’apparentant à un autre épisode de Daylight Robbery, concerne uniquement le terrain où se trouvent les pistes du Champ-de-Mars, mais ne concerne ni les loges, ni les paddocks, ni les écuries… Lire plus ici https://bit.ly/3KpkgFw

« Une décision illégale », dit Mamade Khodabaccus

« La municipalité ne peut pas agir illégalement ». C’est ce qu’a dénoncé Mamade Khodabaccus, secrétaire général du PMSD et conseiller, concernant l’annulation, par la municipalité de Port-Louis, du bail du MTC pour le Champ de Mars.

« La décision aurait dû passer par un comité et cela n’a pas été le cas. Chaque décision doit être prise par un comité ou le conseil municipal. Est-ce la façon dont le conseil municipal devrait agir ? Parce que, dans ce cas, il n’y a pas besoin d’avoir un conseil municipal. Sommes-nous donc des marionnettes des ministres ? », a questionné Mamade Khodabaccus au terme de la réunion du conseil municipal ce jeudi 28 avril.

Mamade Khodabaccus a fait comprendre que les conseillers de l’opposition vont consulter leurs hommes de loi afin de contester cette décision en cour.

Par ailleurs, les séances d’entraînement reprennent demain. C’est ce qui ressort d’un communiqué de presse de la Horse Racing Division (HRD) qui a trouvé un accord avec le ministère des Terres et du Logement pour l’utilisation du Champ de Mars afin que cet exercice ait lieu demain de 6 heures à 8 heures, et ce jusqu’à nouvel ordre

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour