Photo illustration

Qui est derrière cet acte sournois et barbare? En seulement quelques jours, 34 chiens et une dizaine de chats sont morts empoisonnés par des appâts alimentaires dans la région de St-Paul. Le rescuer Sameer Golam a déposé une plainte au poste de police de Phœnix.

«Cela a commencé depuis mercredi dernier. Tous les chiens ont présenté les mêmes symptômes: ils couraient dans tous les sens, hurlant de douleur. Aucun d’eux n’a survécu. Ils ont rendu l’âme dans moins de 10 minutes, après avoir ingurgité la peau poule dans laquelle il y avait du poison», affirme Sameer Golam qui demande aux propriétaires de redoubler de vigilance, en attendant de trouver le coupable.

L’empoisonnement délibéré des animaux domestiques reste un acte de cruauté très fréquent à Maurice. L’appât est déposé pour attirer chiens et chats affamés. Une fois les raticides ou autres poisons antilimaces (qui sont soigneusement mélangés à de la nourriture) sont ingurgités, cela provoque dans les heures qui suivent des convulsions et autres difficultés respiratoires entraînant le décès de l’animal.

Il est pourtant interdit d’exercer de mauvais traitements envers les animaux domestiques. Plusieurs sanctions pénales sont prévues en cas de mauvais traitements, d’abandon, de sévices graves et d’atteintes à la vie ou à l’intégrité de l’animal. Le Animal Welfare Act stipule que «any person who tortures or otherwise treats an animal in such a manner as to subject it to distress, pain or suffering, or causes or permits an animal to be so treated; shall commit an offence and shall, on conviction, be liable to a fine not exceeding 15,000 rupees and to imprisonment for a term not exceeding 6 months.»

Repérer les premiers signes
Que faire en cas d’empoisonnement?
Le poison est sournois. La mort aux rats, par exemple, est un anticoagulant qui accentue les hémorragies. A moins d’avoir été présent au moment de l’empoisonnement de l’animal, il est difficile pour le propriétaire de détecter ce genre d’intoxication a posteriori. En effet, les signes révélateurs d’un empoisonnement aux raticides n’apparaissent qu’entre 2 et 12 jours après l’ingestion. Toutefois, quelques premiers symptômes « classiques » devront alerter le propriétaire assez rapidement : baisse d’appétit, faiblesse générale…
Quels sont les effets des raticides sur les animaux et quel est le traitement adéquat ?
Les produits raticides type mort-aux-rats ont des propriétés anticoagulantes qui, une fois le produit ingéré, provoqueront plus ou moins rapidement des hémorragies internes ou externes chez l’animal et, par voie de conséquence, une anémie (muqueuses pâles). Si vous avez été témoin de l’ingestion de raticides par votre animal, vous pouvez l’emmener chez le vétérinaire dans un délai de 6 heures afin que ce dernier fasse vomir l’animal pour éliminer le poison.

Si l’empoisonnement n’a pas été deviné et que les hémorragies provoquées sont détectées trop tard (plusieurs jours après), l’issue peut être fatale. Pour éviter cela, le vétérinaire administrera en urgence à l’animal et en fonction de son état clinique, un traitement antidote spécifique de raticides qu’il conviendra de suivre scrupuleusement afin d’éviter toute rechute.

Le charbon actif, un traitement efficace à avoir sous la main

Pour la vétérinaire Naika Dewulf, l’empoisonnement nécessite une prise en charge rapide. «Il faut emmener l’animal le plus rapidement possible chez le vétérinaire afin de le faire vomir. A noter que passé le délai de quatre heures après l’ingestion du produit, il sera trop tard pour le faire vomir. Par ailleurs, en attendant d’emmener votre animal de compagnie chez un vétérinaire, il est indispensable d’avoir le bon réflexe pour le sauver. L’un des traitements efficaces à avoir sous la main est pour moi le charbon actif ou charbon végétal. Il permet d’endiguer la progression du poison dans l’estomac et d’absorber un maximum de toxines avant qu’elles ne se répandent dans l’organisme. Mais tout comme l’induction du vomissement, il faut le lui administrer dans moins de quatre heures suivant l’ingestion du poison. Passé ce délai, le charbon végétal ne sert à rien», dit-elle.