Suite aux diverses allégations sur la mauvaise gestion alléguée du collège Mauritius à Curepipe, la Private Secondary Education Authority (PSEA) annonce officiellement un comité d’enquête.

L’avocat Arassen Kallee présidera le comité d’enquête et aura pour assesseurs Lindsay Despois, directeur du secondaire au ministère de l’Éducation et Salma Karimbocus.

Cette enquête sera axée sur les relations industrielles, incluant les licenciements et les plaintes de harcèlements au sein de l’établissement. Ainsi que l’utilisation des subventions versées par la PSEA au cours des trois dernières années entre autres.

Le comité invite ainsi toute personne souhaitant partager des informations ou déposer devant le comité à contacter le secrétaire au plus tard lundi 14 décembre ou par mail : p.beehary@psea.intnet.mu

Pour rappel, cet établissement, situé à Curepipe, a été secoué récemment par des manifestations d’élèves faisant une série de reproches à la direction. Le syndicat du personnel de l’école est lui aussi monté au créneau pour dénoncer avec véhémence les relations tendues entre employeurs et employés, et qui « perdurent depuis des années », ainsi que d’autres problèmes qui causeraient un « malaise » au sein de cette école.

L’Union of Private Secondary Education Employees (UPSEE) réclamait ainsi un Fact Finding Committee, et menaçait de réunir des éducateurs de toute l’île pour un rassemblement devant la PSEA.

A lire également :

Consultez ci-dessous le communiqué de la PSEA :

Communiqué de presse de la PSEA