- Publicité -

Messe du Tourisme – Marie Malié : « Favoriser l’immersion des touristes dans les villages »

La commission diocésaine du Tourisme, présidée par Marie Malié,  a renoué cette année avec l’organisation de la messe traditionnelle du tourisme après deux années d’interruption. C’est dans une ambiance conviviale, de joie et de piété que se sont retrouvés, hier, les acteurs du secteur touristique, des hôteliers aux tour-opérateurs ainsi que les employés engagés dans tous les métiers du tourisme au Quartier des Serres au Domaine Labourdonnais à Mapou. Le vice-président de la République, Eddy Boissezon, le Premier ministre, Pravind Jugnauth, le ministre du Tourisme suppléant , Kavy Ramano et la ministre de l’Egalité des Genres Kalpana Koonjoo-Shah, ont tenu à marquer de leur présence cet événement.

- Publicité -

Le thème de la messe cette année était « Repensons le tourisme, dynamisons nos villages ». « À la commission diocésaine du tourisme depuis la pandémie, nous nous sommes attelés à repenser nos missions afin de les retranscrire plus concrètement sur le terrain. D’où a émergé le projet post-covid Partaz kiltir Moris, un projet de tourisme durable dans les villages », déclare Marie Malié.

L’idée est de favoriser l’immersion des touristes dans les villages à travers des circuits authentiques et éco-responsables en tenant en considération que le villageois est le principal acteur et bénéficiaire de cette initiative. Ce projet bénéficie du soutien de l’Organisation Internationale de la Francophonie ainsi que le groupe hôtelier Attitude.

« Entrons avec détermination dans cette mouvance post-Covid. Oeuvrons ensemble pour que le tourisme ait un acte positif pour notre économie, notre environnement et la population locale », souligne Marie Malié dans son allocution prononcée avant le début de la messe.

Dans son homélie, le père Philippe Goupille s’inspirant du texte de la multiplication des pains affirme que « dans chacun de nous nous avons la capacité, les talents, les ressources dont nous avons besoin pour faire face à des problèmes qui peuvent nous dépasser ».

Le prêtre ajoute que « la pandémie du Covid nous a bloqués pendant deux ans, aujourd’hui nous nous sommes rassemblés pour créer du neuf et pour faire appel à tous les talents que nous avons parmi nous.» S’appuyant sur l’Evangile, le père Goupille met l’accent sur l’importance du partage. Dans ce contexte la première bénéficiaire Partaz Kiltir Maurice a présenté son projet qui repose sur la cuisine mauricienne alors qu’une représentante du groupe Attitude a parlé de sa contribution à ce projet

La célébration a été marquée par un défilé auquel avaient participé les principaux groupes hôteliers, les opérateurs touristiques, les employés ainsi que les institutions, dont la Mauritius Tourism Promotion Athtority (MTPA). Durant l’offertoire, alors que des employés du secteur touristique déposaient à l’autel des symboles représentant les métiers dans lesquels ils sont engagés, le père Jocelyn Grégoire a entonné une litanie qu’il a composée et qui a été dédiée à tous les métiers du tourisme.

Pendant la communion, tenant en compte de la diversité culturelle et religieuse des personnes présentes, le célébrant le père Goupille et un officiant religieux hindou ont béni ensemble ceux qui ne peuvent prendre la communion.  La messe était animée par des artistes talentueux opérant dans différents établissements touristiques de l’île.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour