photo illustration

Quelque 45 patients sur 277 présentent des troubles de santé ayant un lien avec la marée noire causée par l’échouement du MV Wakashio. C’est ce que révèle l’Ong Eco-Sud suite aux données récoltées à travers la mise en place d’une assistance psycho-médicale pour les habitants affectés de la région du sud-est.

Outre ces 45 cas détectés ayant un lien direct avec la marée noire, il y a également 141 personnes qui présentent des symptômes n’ayant pas de lien direct avec ce déversement d’huile, tandis que 91 cas ont des liens probables. Ainsi, 117 hommes et 160 femmes ont été auscultés. La moyenne d’âge des patients est de 49 ans.

L’ONG indique que les consultations ont été organisées du 22 septembre au 3 décembre dans différents villages de cette région, soit à Mahébourg, Providence, Vieux-Grand-Port, Bambous-Virieux, Bois-des-Amourettes, Rivière-des-Créoles, Cité La Chaux, Débarcadère de Mahébourg et Ville-Noire.

Les données révèlent que parmi les problèmes de santé rencontrés le plus régulièrement, on retrouve des difficultés respiratoires, des irritations de la peau, des rougeurs, des irritations des yeux, des maux de tête et de même que des problèmes dentaires.

A savoir que pour la collecte de ces données, des villageois du sud-est ont reçu des soins de médecins de l’équipe mise en place par Eco-Sud, soit les Dr Heerah (spécialiste des problèmes respiratoires), Bissessur (généraliste), Dr Kaiser (spécialiste en médecine d’urgence exerçant à Genève), ainsi qu’Olivier Brunel, (Emergency Medical Technician à Genève).