« A quand une véritable solution ? » Les habitants du village du Morne, La Gaulette, Chamarel, Dilo-Pouri sont à bout. L’eau coule seulement pendant une ou deux heures par jour. Ils n’en peuvent plus et réclament des solutions des autorités dans la fourniture d’eau potable.

« Nou bizin partaz touk delo », nous confie Milena excédée à d’Avenue Cannah, au Morne. Tous les habitants que nous avons rencontrés sont unanimes sur un point : « les multiples démarches entreprises auprès de la direction de la Central Water Authority (CWA) n’ont rien donné comme résultat. »

Certains habitants disent souffrir de ce manque d’eau depuis plus de 10 ans. Si d’un côté, certains habitants éprouvent beaucoup de difficultés pour préparer le repas, d’autres doivent se réveiller très tôt chaque matin aux environs de 3 heures,  pour essayer de récupérer le maximum du mince filet d’eau qui s’échappe du robinet avant qu’il ne cesse de couler.

Leevy de Dilo-Pouri, nous raconte de son côté, que son village souffre depuis de longues années de pénurie d’eau. Il faut parfois se rendre dans des rivières pour laver le linge. « less nou viv, donn nou enn tigit delo. nou imin nou. Kamion siternn pa vinn regilierman », scande-t-il

Un peu plus loin, Emily, mère de famille, a un enfant souffrant de sickle cell anemia. « Mon enfant doit rester hydraté, mais avec ce problème d’eau, nous sommes souvent dans l’incertitude », dit-elle, avant de poursuivre, « j’ai un petit réservoir d’eau qui n’arrive jamais à être remplie comme il faut. Certains matins, je me lève et il n’y a pas d’eau », fustige-t-elle.

A Chamarel, c’est le problème des tuyaux cassés qui persiste. L’eau est perdue. « Notre système de tuyauterie demande à être refait complètement. Notre population grandit et le problème d’eau devient pire », soutient Patrick, habitant de Chamarel.

Selon Géraldine, habitante de Chamarel, les réparations sont toujours faites à moitié et  « l’eau se perd à Chamarel et de l’autre coté les autres villages n’ont pas d’eau. La CWA doit revoir son système surtout dans la région de l’ouest », dit-elle.

Rivière-des-Anguilles Dam – Pravind Jugnauth : « Un projet qui s’étalera
sur plusieurs années financières »

Par ailleurs, le Rivière-des-Anguilles Dam est un des projets d’envergure annoncé cette année par le Premier ministre, Pravind Jugnauth, pour le problème d’eau de la région du sud. La construction est estimée à Rs 8 milliards.

Ce projet vise à assurer la fourniture d’eau dans toute la région sud, sud-ouest et certaines localités du sud-est de Maurice. Le barrage sera construit sur la Rivière des Anguilles, près du village de Tyack. Le projet sera complété fin 2024.

Parmi les régions qui seront approvisionnées en eau potable: Tamarin, Case Noyale, La Gaulette, Le Morne, Baie du Cap, Bel Ombre, Saint-Félix, Chemin Grenier, Surinam, Souillac, Rivière des Anguilles, Tyack, St. Aubin, Britannia, Mare Tabac, une partie de Rose Belle, New Grove et Gros Billot.

A lire également : Coupures d’eau à Baie-du-Cap : des habitants descendent dans les rues