- Publicité -

Tourisme : Déjà 1 million de touristes… aux Maldives

L’économiste Kevin Teeroovengadum : « A Maurice, on bombe le torse à longueur d’année »

- Publicité -

Il prévoit quelque 850 000 touristes d’ici la fin de cette année

Alors que Maurice lutte pour atteindre la barre du million de visiteurs cette année, la compétition fait rage dans la région, et les destinations concurrentes ne se laissent pas faire. À commencer par les Maldives, qui sont à l’œuvre pour faire redécoller leur industrie touristique. L’archipel ne chôme pas et déploie les efforts nécessaires depuis la réouverture pour se positionner aux premières loges dans l’océan Indien et attirer les visiteurs. Pour preuve, l’archipel a déjà atteint la barre du million de touristes le 12 août, alors qu’il reste encore quatre mois pour boucler l’année.

Sur sept mois, soit de janvier à juillet, Maurice n’a attiré que 470 640 touristes, encore loin de la barre du demi-million de visiteurs étrangers. L’économiste Kevin Teeroovengadum explique que la différence est claire entre les Maldives et Maurice, car « les Maldives ont élaboré une stratégie marketing extrêmement agressive et vont chercher les marchés ».

Concernant l’Inde, qui est le principal marché touristique des Maldives, l’économiste ne mâche pas ses mots : « A Maurice, on bombe le torse à longueur d’année, répétant qu’on a de bonnes relations avec l’Inde, on parle de Mother India, etc. Mais le fait est qu’en six mois, les Maldives ont accueilli 180 000 touristes indiens, et nous, à peine 20 000… » s’interroge-t-il.

Le comble, c’est que l’Inde n’était même pas le premier marché touristique des Maldives avant le Covid-19. Mais grâce à leur marketing agressif, cela a changé, poursuit-il. « Aujourd’hui, les Indiens voyagent beaucoup et ont de l’argent à dépenser. Et nous devons nous poser les bonnes questions. Pourquoi les Maldives parviennent à attirer autant d’Indiens et pas nous ? » dit-il.

La Maldives Marketing and Public Relations Corporation des Maldives (MMPRC) a mené pas moins de 16 campagnes en Inde, et participé à divers salons touristiques internationaux (OTM, SATTE, TTF Travel and Tourism Fair et MILT Congress notamment). Elle a aussi fait campagne en partenariat avec différents médias comme News UK et des lignes aériennes comme British Airways, et des tour-opérateurs tel Kuoni.

La différence entre nos deux destinations se précise au fil des mois. Déjà au premier semestre de l’année, Maurice n’avait accueilli que 376 000 touristes et les Maldives étaient déjà à 816 000. Dans la presse régionale, le Chief Executive de la MMPRC, Thoyyib Mohamed, commente le nombre de visiteurs atteint aux Maldives le vendredi 12 août s’explique par le travail accompli pour vendre la destination. « This achievement comes through the dedication and hard work of the tourism industry holistically. (…) This is a joyous occasion, to be able to welcome 1 million tourists to our shores despite the hurdles we are facing. »

Et d’ajouter : « This is a combined effort of government authorities, policymakers, tourism sector employees, and stakeholders who are working hard, day and night, to get here, » fait-il comprendre.

Protéger Air Mauritius

Kevin Teeroovengadum remet également en cause la politique d’accès aérien de Maurice, arguant que les Maldives ont adopté une Full Open Sky Policy , alors que « Maurice continue de protéger Air Mauritius ». Il soutient que l’on compte une trentaine de lignes aériennes desservant l’archipel, dont Emirates, Etihad et Qatar Airways.
Par ailleurs, l’économiste déplore que Maurice ne met pas suffisamment d’efforts marketing pour attirer la clientèle russe. « En ce moment, ils ne peuvent plus voyager vers l’Europe, et les Maldives ont réussi à capter ce marché. Pourquoi pas nous ? » ajoute-t-il. Il affirme par ailleurs que Maurice doit exploiter davantage le marketing digital afin d’appâter la clientèle internationale, comme le font déjà d’ailleurs les destinations concurrentes de la région, incluant les Seychelles et les Maldives.
Alors que l’archipel des Maldives a franchi la barre du million de touristes vendredi dernier, les autorités de l’archipel affichent leur ambition d’accueillir 1,6 million de visiteurs pour l’année, et leurs efforts semblent payer à ce stade. Concernant Maurice, Kevin Teeroovengadum dit que le pays pourra difficilement atteindre la barre du million d’arrivées touristiques, mais plutôt 850 000, voire 900 000, au maximum, « ce qui représente 70% de notre performance d’avant Covid », précise-t-il, et ce, alors que les Maldives ont déjà atteint leur niveau de 2019.

- Publicité -
EN CONTINU

l'édition du jour