Après avoir suscité l’angoisse chez de nombreux parents en leur imposant le transfert de leurs enfants, le collège Mauritius a dû revoir sa copie. Une lettre de la Private Secondary Education Authority et le désaccord des parents ont fait reculer le management du collège, cette semaine. En effet, en réponse à la lettre de la PSEA laquelle lui demandait des explications après avoir recueilli des doléances des parents d’élèves, le collège Mauritius a averti les autorités qu’il recontacterait les élèves concernés.

À la PSEA, on nous a affirmé que le collège avait revu sa démarche initiale. Et c’est ce qu’il a fait. L’établissement curepipien a demandé aux responsible parties des élèves qu’il avait encouragés à partir de se présenter au collège au courant de cette semaine. « Nous avons été convoqués, au téléphone, à une rencontre avec l’administration. Le membre du personnel qui m’a appelé ne m’a pas donné de détails sur cette réunion », explique la mère d’un collégien en Grade 9.

Plusieurs parents avaient été conseillés par l’administration de transférer leurs enfants dans un autre établissement. Pris de court par cette surprenante invitation, ils se sont vu remettre un Pupil’s Transfer Certificate, quasi complété par l’administration et avec pour motif : personal reason. Ils seraient une cinquantaine de collégiens à avoir été ciblés pour un transfert. Et pour beaucoup, ils n’ont pas encore atteint l’age de 16 ans.

Contacté, le collège s’est refusé à tout commentaire.