Photo: Shutterstock

Alerter les autorités simplement en appuyant sur un “Panic Button”. C’est ce que l’application mobile Lespwar permet aux victimes de Gender-Based Violence (GBV). Dès que la victime appuie sur le bouton de panique, le Main Police Command and Control de même que le ministère de l’Égalité des genres et du Bien-être de la famille sont alertés simultanément, et la localisation exacte de la victime apparaît alors grâce à une fonction de géolocalisation.

Une assistance est ensuite pourvue à la victime, conformément à un protocole d’intervention signé entre le ministère de l’Égalité des genres et la police mauricienne. L’application est facilement téléchargeable sur n’importe quel smartphone gratuitement et est accessible à tous les groupes d’âge de femmes et d’hommes victimes de violences domestiques.

Lorsque la victime appuie sur le bouton, les agents de police du Main Police Command and Control (MPCCC) obtiennent les données du demandeur de service et sa géolocalisation. L’information est ensuite envoyée au poste de police le plus proche, et des policiers sont alors dépêchés par l’intermédiaire d’un agent d’intervention, et assurent la liaison avec l’agent de la Police Family Protection Unit (PFPU) de garde dans la division.

Après intervention, le(s) commissariat(s) de police rapporte(nt) les résultats au MPCCC. Une deuxième intervention est alors effectuée par les agents de la PFPU si nécessaire. Quant au ministère de l’Egalité des genres, il pourvoit un soutien psychosocial 24/24h à tous les cas référés par la police, y compris l’accompagnement et l’admission des victimes dans des refuges si nécessaire. Le grand public est encouragé à télécharger et à installer l’application pour signaler les cas de GBV.