En Cour intermédiare, ce 1er octobre, Alain Hao Thyn Voon, Managing Director de PADCO Ltd, et qui fait l’objet d’une inculpation provisoire de blanchiment de Rs 49 millions, a obtenu la liberté conditionnelle contre une caution de Rs 300 000 et une reconnaissance de dette Rs 5 millions.

Le mardi 29 septembre dans le cadre de l’enquête sur la St-Louis Gate, l’Independent Commission Against Corruption (ICAC) avait formellement objecté à sa remise en liberté provisoire.

Par ailleurs, le représentant de l’ICAC, le Chief Inspector Poonoosamy Mooneesawmy, qui est intervenu en cour ce matin, a confirmé que le suspect a toujours répondu aux convocations et aux questions de l’ICAC dans le cadre de l’enquête.

Son homme de loi, Me Sailesh Seebaruth, se dit satisfait du jugement du magistrat. « Mon client a répondu à toutes les question des enquêteurs de l’ICAC sans difficulté », dit-il.

A savoir que l’arrestation et l’inculpation provisoire d’Alain Hao Thyn Voon a marqué un tournant dans cette enquête déclenchée suite à la décision de la Banque africaine de Développement (BAD) de sanctionner la firme danoise Burmeister & Wain Scandinavian Contractors, avec une interdiction de participer à des appels d’offres.

Dans le sillage de l’affaire St-Louis, une charge provisoire de Money Laundering a également été retenue contre Bertrand Lagesse. Ce dernier a obtenu la liberté conditionnelle après avoir fourni une caution de Rs 300 000 et signé une reconnaissance de dette de Rs 2 millions.