Le badminton local perd une place et un point dans le classement du Hit Parade. Tout comme ce fut le cas l’année dernière, les badistes ont sorti le grand jeu étant à la hauteur des espérances au niveau national, régional et continental. Le gros bémol demeure le départ précipité du Directeur Technique National (DTN), l’Indonésien Tony Wahyudi. Une affaire qui fait tâche pour l’AMB qui n’arrive décidément pas à trouver le bon numéro.
L’AMB a été fidèle à sa réputation en terme de performances. Prenons le cas de Kate Foo Kune, championne d’Afrique senior au mois d’avril à Gaborone après avoir battu en finale simple dames, la Nigériane Grace Gabriel, 21-14, 14-21, 21-17. Cette dernière avait privé notre compatriote du sacre l’an dernier à Maurice. Elle s’est également offert le titre en double dames aux côtés de Yeldie Louison, en s’offrant le scalp des tenantes du titre, les Seychelloise Juliette Ah Wan et Alisen Camille 21-17, 22-20. Maurice a notamment pris la médaille de bronze dans le tournoi par équipes avec les Seychelles ainsi qu’en double hommes.
Kate Foo Kune ne s’est pas arrêtée là puisqu’elle s’est notamment distinguée lors de l’Open du Maroc (6-9 novembre) en montant sur la deuxième marche du podium en simple dames, se faisant battre en finale par la Belge Lianne Tan. Lors du Zambia International (27-30 novembre), elle a remporté la médaille d’or en finale simple dames en dominant une nouvelle fois Grace Gabriel, 21-16, 21-17. Associée à Julien Paul, elle s’est offert un beau doublé en finale double mixte contre une paire égyptienne, 21-18, 21-14.
Julien Paul a également été exceptionnel, lui qui s’est distingué des 2es Jeux d’Afrique Jeunes à Gaborone (Botswana) en mai dernier en réalisant un parcours sans-faute avec trois médailles d’or en simple hommes, double hommes (en duo avec Kounal Subbaroyan) et double mixtes (aux côtés d’Aurélie Allet). Il a aussi chopé le bronze dans la compétition par équipe. Lors des Championnats d’Afrique Seniors, toujours au Botswana, il est monté sur la troisième marche en double hommes avec Kiran Baboolall et dans la compétition par équipes.
Comment passer sous silence la performance de nos jeunes badistes lors des jeux de la CJSOI en juin dernier,jeux qui avaient eu lieu au centre national de badminton à Rose-Hill. Maurice avait fait une razzia avec pas moins de sept médailles d’or (simple garçons & filles, double garçons & filles, double mixte et par équipes) et trois d’argent. La Réunion, les Seychelles et Madagascar se sont contentés des miettes. Lors de la 5e édtion du All Africa U15 Championships en terre ougandaise, la sélection mauricienne s’était illustrée avec 8 médailles dont une en or, cinq d’argent et deux de bronze.
La médaille d’or gagnée par le Collège St-Esprit lors des Championnats d’Afrique scolaires qui s’était tenus au mois de décembre démontre que l’AMB a su tirer le meilleur de ses licenciés. Mais la grosse fausse note demeure le limogeage du DTN Tony Wahyudi. En poste depuis le 17 avril dernier, il n’aura tenu que sept mois en raison d’un conflit avec certains badistes présélectionnés pour les JIOI. N’oublions pas qu’un autre avant lui avait également été poussé vers la sortie. N’est-il pas grand temps pour les dirigeants de la fédération de faire preuve de beaucoup plus de lucidité sur ce dossier ?