Axel Cassadin (17 ans) et Darisson Sham (19 ans), deux habitants de Morcellement VRS, Plaine-des-Papayes, qui circulaient à motocyclette, ont trouvé la mort aux alentours de 00 h 50 ce matin sur la New Link Road, à Labourdonnais, Mapou, après une sortie de route. Accompagnés de plusieurs amis, ils rentraient chez eux après avoir assisté au match de football Angleterre/Pays de Galles à La Croisette, Grand-Baie. Les corps des deux victimes ont été transportés à l’hôpital Jeetoo à des fins d’autopsie.
Darisson Sham, qui devait fêter son vingtième anniversaire mardi prochain, travaillait comme jardinier avec son cousin Arnaud Gâteau. Clifford Sham, le père de Darisson, qui avait vu partir son fils avant le drame, témoigne : « J’ai reçu un appel vers 1 heure du matin pour m’annoncer que mon fils avait eu un accident fatal. J’étais choqué. Je ne savais plus quoi faire et quoi dire. Il nous faut désormais prendre du courage. »
Selon son père, Darisson Sham était un grand bricoleur. Il s’intéressait à tout. Il faisait souvent appel à lui pour régler les problèmes que ce soit du côté mécanique ou électrique. « Au moment où je vous parle, je le vois encore à l’oeuvre. Mon fils va certainement me manquer », dit-il en présence des amis de son fils, qui étaient nombreux ce matin pour soutenir la famille.
Nolwen, la petite amie de Darisson Sham, a aussi du mal à accepter la mort de ce dernier. « On se connaît depuis deux ans. Il aimait plaisanter et était tout le temps prêt à aider. Je garde de bons souvenirs de lui », dit-elle avec des sanglots dans la voix.
Arnaud, un ami, est lui aussi désemparé depuis qu’il a appris la nouvelle. « Je suis allé sur les lieux de l’accident. En arrivant là-bas j’ai trouvé les corps de Darisson et Axel sous un arbre. Je me disais “Arnaud to finn perdi deux bons camarades et deux bons voisins” ».
Ses amis et lui avaient prévu d’organiser une fête le dimanche 25 juin pour célébrer le vingtième anniversaire de Darisson. « Nou ti fini décidé pou faire li enn surprise. C’est lui qui faire nou surprise, li kit nou li allé… Bien bien dur ».
Pour sa part, Axel Cassadin, fils unique, aurait eu dix-huit ans mercredi prochain. Ses amis avaient également planifié de lui réserver une surprise. « Nou ti trop bon camarade. Nou pas ti pou laisse l’anniversaire Darisson et Axel passe sous silence », soutient Arnaud.
Dorinne Thakoordass, la grand-mère d’Axel Cassadin, témoigne : « Nous n’avons pas encore fait deuil d’une proche qui nous a quittés il y a 17 jours. Et voilà qu’aujourd’hui je perds mon premier petit-fils. C’est très difficile pour ma fille de supporter la disparition subite de son fils unique. Il ne manquait de rien. Son père et sa mère ont travaillé dur pour lui offrir une maison. Je ne trouve pas les mots pour décrire la douleur que nous ressentons. Le monde s’est écroulé autour de nous. »
Selon une proche, Axel Cassadin, qui était à la recherche d’un emploi, aimait beaucoup la famille. « Il était toujours présent pour soutenir la famille, surtout pendant les moments difficiles. Il trouvait toujours des mots pour nous réconforter », témoigne une cousine de la victime.