Le responsable des sports du PMSD, Guito Lepoigneur a commenté durant la conférence de presse de son parti hier, l’affaire de Stephan Buckland qui fait grand bruit dans l’actualité en ce moment. En effet, l’ancienne gloire du sport local ne perçoit plus, depuis trois mois, son allocation (« State Recognition allowance scheme for retired athletes »).

La raison : Stephan Buckland a catégoriquement refusé, “sur une question de principe”, de soumettre un certificat de moralité, comme exigé par le Trust Fund for Excellence in Sports (TFES). « Aujourd’hui, je trouve aberrant que toute la contribution de cette athlète n’est pas reconnue. La question que je pose au ministre des Sports, c’est : est-ce que lorsque Stephan Buckland a représenté Maurice à l’époque, lui a ton demandé un certificat de moralité ? Est-ce que c’est 350 athlètes qui participeront dans les Jeux des Îles en 2019 devront aussi fournir un certificat de moralité ? Si 80% des athlètes ne possèdent pas de certificat, participer ont-ils aux jeux ? Ou allons-nous devoir chercher des athlètes ailleurs ou dirent à des étrangers de de nous représenter. De ce fait, je suis totalement solidaire avec Stephan Buckland. Il faut utiliser sa compétence technique pour la préparation des jeux au lieu de le décourager complètement. »

Guito Lepoignauer souligne également beaucoup d’athlètes sont solidaire avec Stephan Buckland et qu’ils sont très remonté est démotivé par rapport à cette affaire. « Ils pensent que le même cas leur arrivera », ajoute Guito Lepoigneur.

Selon lui, le complexe sportif de Côte d’or ne sera pas prêt à temps. « La préparation des jeux est perturbé et les organisateurs sont sans Plan B ».