Selon un communiqué émis vers 15 heures ce vendredi 27 septembre, le bureau du Directeur des poursuites publiques a signifié sa décision de ne pas faire appel contre le jugement d’acquittement de Navin Ramgoolam dans l’affaire Roche Noires.

Le communiqué se lit ainsi: » Le Bureau du directeur des poursuites pénales (Bureau du DPP) a dûment pris en considération une décision du 13 septembre 2019 (relative à l’absence de demande de réponse présentée par la Défense), dans laquelle la Cour a jugé que « à la clôture de sa cause Au plus haut degré, l’accusation n’a pas établi de  prima facie case contre les accusés  et a classé l’affaire .

Après examen de la décision et des motifs invoqués par la Cour pour rejeter l’affaire des trois accusés, le DPP est parvenu à la conclusion qu’il n’existait aucune perspective raisonnable de succès des appels dans cette affaire.

Les poursuites contre les trois accusés avaient toujours été fondées sur le fait que l’enquête n’avait révélé aucune preuve concluante de la présence d’un larcin dans le bungalow du docteur Navinchandra Ramgoolam. Cependant, les éléments de preuve qui ont été révélés au cours de la dernière phase du procès (principalement de la part d’un des enquêteurs  dans l’affaire) et qui ont été soulignés par la Cour dans leur décision ont été contraires à cette prémisse.

À la lumière de ce qui précède, le Bureau du DPP a informé aujourd’hui le Commissaire de police qu’il ne devrait plus y avoir d’action dans cette affaire. »