Alan Ganoo, le leader du Mouvement Patriotique (MP), demande au Premier ministre Pravind Jugnauth de prendre des sanctions contre le vice-Premier ministre, ministre des Terres et de surcroît président du MSM, Showkutally Soodhun, pour les propos tenus contre le leader de l’opposition Xavier Duval.
« Ses propos qui sont diffamatoires auraient pu être une menace pour la paix sociale à Maurice. Le PM doit briser le silence et agir au plus vite. Le ministre Soodhun s’est comporté comme un voyou et a utilisé un langage très agressif. Il ne donne pas le bon exemple à la jeunesse », affirme Alan Ganoo. Pour lui, une fois que Xavier-Luc Duval aura consigné sa déposition, la justice devra suivre son cours. Les enquêteurs, dit-il, doivent faire leur travail en toute indépendance sans aucune intervention politique. « À mon avis, Soodhun pourra être poursuivi sous le criminal Code, la POTA et pour incitation à la haine raciale. C’est impardonnable ce qu’il a fait. Je n’ai jamais entendu un tel discours venant d’un politicien durant toute ma carrière politique. C’est une honte. Pa kone ki finn passe dans so la tête », a soutenu le président du MP.
Pour ce qui est du projet de terminal pétrolier à Albion, Alan Ganoo demande au gouvernement de faire très attention avant d’aller de l’avant et de prendre en considération les recommandations de la Banque mondiale (BM). Pour rappel, une task team de la BM a assuré la coordination du rapport intitulé The Ocean Economy in Mauritius. Making it happen, making it last. « C’est un projet qui selon les experts nécessitera des investissements de Rs 20 milliards annuellement. C’est dans le temps que ce projet va porter ses fruits. Il faut des études plus approfondies et prendre tous les aspects de l’environnement en considération ».
En ce qui concerne la Waste Water Management Authority (WWMA), le président du MP demande au ministre de tutelle, Ivan Collendavelloo, de mettre de l’ordre. « Le nombre de hauts cadres suspendus est une indication que quelque chose ne tourne rond pas dans ce secteur. Pena General manager ziska ler. Ene sekter osi important pe dirize par enn dimounn ki pe remplacer. Il ne faut pas qu’il y ait des interventions politiques dans la commission d’enquête en cours».
Selon ses informations, « il y a des contrats qui sont alloués sans respecter les procédures ».
Parlant des travaux parlementaires, Alan Ganoo dit ne pas comprendre les raisons pour lesquelles le parlement a été renvoyé. « Se bann vacances prématuré. Nou pas konpran kifer ek pour ki raison derrière. Ena projets de loi qui ti bien ena first reading », dit-il, en citant entre autres celui relatif à la Child Protection Unit et le Copyright Act.