L’heure est à la Coupe d’Or, dernière classique de la saison qui pourrait être déterminante dans l’attribution du titre d’établissement champion. Kremlin Captain est installé comme favori, mais il sera à son premier véritable test à ce niveau de la compétition. On prend le risque de lui préférer les chances de One Cool Dube, le favori battu dans le Barbé.
Un peu plus de Rs 400 000 séparent l’établissement Ramapatee Gujadhur de Gilbert Rousset. Donc, la Coupe d’Or est la course que ces deux entraîneurs voudront à tout prix remporter, et les deux sont solidement représentés. On retiendra que Kremlin Captain a été offert comme monte à Noel Callow car ce dernier n’a débarqué que mercredi après-midi. Le petit champion des Gujadhur n’a cessé de grimper les échelons depuis qu’il a connu la joie du succès.
Huit victoires d’affilée avec sept différents jockeys, et le voilà qui atterrit dans la cour des grands pour son premier véritable test pour une première avec Noel Callow. Un test grandeur nature car il aura à affronter des chevaux mieux classés que lui à l’échelle des valeur à poids d’âge. Ce qui n’est pas donné à n’importe qui de le faire. Pour la beauté de ce sport, tout le monde aurait envie de le voir triompher, mais les courses étant ce qu’elles sont, rien n’est joué d’avance. Au niveau de l’entraînement, Kremlin Captain a été superbe et on ne peut rien lui reprocher, sauf qu’il pourrait avoir trop travaillé dernièrement. Il a hérité d’une ligne moyenne et il ne nous surprendra pas si jamais il tentait un coup tactique en essayant le bout en bout.
Bulsara, lui, n’aura pas d’autre alternative que de venir au finish. Il n’a pas recouru depuis le Maiden, mais a été régulier à l’entraînement avec plusieurs galops, tantôt en compagnie de Kremlin Captain, tantôt associé à Tandragee ou Azapel. Vu que le champ n’est composé que de huit chevaux, il ne devrait pas être trop distancé. Il est celui qui possède la meilleure accélération, mais sera pour la première fois monté par Rakesh Bhaugeerothee. Espérons qu’il ne se retrouve pas enrayé dans un problème de trafic si jamais il était enfermé durant le parcours.
Quoi qu’il en soit, Rampatee Gujadhur est bien placé pour réaliser la passe de quatre dans les classiques cette saison. Avant lui, il faut remonter à 1934 pour voir pareil exploit avec Winking, appartenant à Rajkumar Gujadhur, qui avait remporté les quatre classiques.