Il aura vécu un véritable calvaire entre les mains de trois jeunes alors qu’il était dans l’exercice de ses fonctions. Ce policier affecté à la circulation le 11 février à la gare du Nord a été passé à tabac par ces individus déchaînés, et ce sous le regard impuissant des passants. Deux de ses collègues policiers, qui tentaient d’intervenir, ont également été malmenés. Les sources approchées confirment qu’une enquête est en cours et que les jeunes suspects sont activement recherchés, précisant qu’aucune arrestation n’a été effectuée jusqu’ici.
Cette agression physique a, par la suite, pris la forme d’une véritable humiliation pour ce policier, un clip vidéo de l’incident faisant actuellement le buzz sur les réseaux sociaux, et plus précisément sur Facebook. Selon nos recoupements d’informations, les enquêteurs auraient d’ailleurs visionné le clip afin de remonter la piste de ces individus, âgés d’une vingtaine d’années. La déposition consignée à la police suite à cet incident indique que quatre policiers et un caporal de police étaient de service dans les parages de la gare du Nord pour des patrol duties. Aux alentours de 15h15, le policier en question devait aider des piétons à traverser la route au niveau de la Southern Exit. Mais les choses ont sérieusement dérapé lorsque trois jeunes ont fait fi de ses consignes…
Les trois individus ont traversé la route, alors que le constable leur avait fait signe d’attendre son autorisation. L’officier les a alors sommés de retourner sur le trottoir et d’attendre. Probablement vexé, un des individus l’aurait alors pris à partie. La vidéo montre que les deux hommes en sont venus aux mains, le policier se retrouvant visiblement en difficulté après avoir reçu des coups. Parmi les nombreux badauds, visiblement impuissants, une femme aura toutefois eu le mérite de tenter de les séparer. Mais sans succès. Le caporal et un autre policier sont également intervenus pour secourir leur collègue. Mais ils se sont alors aussi fait agresser par deux autres amis du jeune homme.
Avant qu’arrivent les renforts policiers de Trou-Fanfaron, les trois jeunes ont eu le temps de prendre la fuite. Le policier a été blessé au niveau de la tête et a dû recevoir des soins à l’hôpital Jeetoo. Du fait de son état, le médecin lui a accordé deux jours de congé. Dans la déposition sous le délit de “assaulting an agent of civil authority in the exercice of his duty”, la victime a dit être en mesure d’identifier ses agresseurs. Les hommes de la Criminal Investigation Division de Port-Louis, en collaboration avec d’autres unités de police, ont déjà lancé une opération de recherche pour retrouver les trois individus.