Le jour J est arrivé pour la course la plus importante du calendrier hippique, avec en prime le retour du sponsor d’antan Air Mauritius. Huit partants ont été alignés et il demeure qu’un d’entre eux, Bulsara, a été placé comme le grand favori pour offrir un troisième classique à Ramapatee Gujadhur. Ce dernier compte aussi sur Vettel, le numéro deux avec la casaque jaune souvent triomphatrice dans les grandes occasions, pour faire flotter haut ses couleurs. Mais rien n’est joué avec la glorieuse incertitude du turf. Et ce ne sont pas les Diamond Light, Love Struck ou encore One Cool Dude qui diront le contraire. Le Mauricien a analysé le parcours et l’entraînement des engagés pour essayer de trouver le vainqueur.
Tenue : Vettel, Diamond Light et les autres
Il est un fait que la tenue est nécessaire pour tout vainqueur du Maiden. Depuis que le parcours a retrouvé ses 2400m, cette caractéristique est primordiale pour tout lauréat, à moins que l’épreuve ne soit tronquée. On doit prendre en compte le stamina et l’ajouter au bon dosage d’entraînement et de compétition pour trouver le vainqueur.
Vettel est réputé pour être un stayer type. Toutefois, le fait qu’il demeure un cheval assez caractériel fait que son entourage n’a pu vraiment en tirer le maximum. On a parfois eu tendance à le laisser trop faire. S’il est équipé des harnachements requis pour l’occasion, il pourrait donner du fil à retordre à ses poursuivants.
— Diamond Light n’a pas encore été aligné sur 2400m, faute de pouvoir y participer, mais compte deux victoires sur 2200m. Les 200m additionnels ne seront pas un problème.
Bulsara avait terminé à la deuxième place la saison dernière tout en finissant fort. Il s’est imposé sur 2100m au Champ de Mars. Si la course était disputée sur 2200m, on aurait dit qu’il est pratiquement imbattable. Il a été entraîné de façon à conserver tout son jus pour le jour J. Si on s’en souvient, il avait été annoncé que le rythme imposé par Vettel était trop soutenu pour lui car il eut trop de terrain à combler. La question est de savoir s’il pourra terminer aussi fort s’il suit de plus près.
— Skippyjon Jones a gagné sur 2050m en deux occasions. D’aucuns s’accordent à dire qu’il a le parcours dans les jambes, alors qu’il a été battu en deux occasions sur 2200m. Sa tentative sur 2400m en Afrique du Sud s’était déroulée à Fairview sur une piste collante et doit avoir consolidé la pensée de son entourage sur sa tenue.
— Ice Axe possède de la tenue et sa victoire dans l’édition 2012 en est la preuve. Toutefois, ce cheval n’est plus le même et ses performances ont été décevantes. Certains pourraient avancer que champions never die, mais il est difficile de partager cet avis.
Everest a cédé dans la ligne droite lors du Golden Trophy, mettant dans le doute tout son entourage. Mais force est de constater qu’il avait suivi de trop près. Toujours est-il que, quand on jette un oeil du côté de son pedigree, on arrive à la conclusion qu’un 2000m aurait été idéal pour lui.
— One Cool Dude n’était pas prévu à la partie. Sa participation a été rendue possible suite à la défection de Top Jet. One Cool Dude a gagné sur 1800m en Afrique du Sud et a évolué jusqu’à 1950m. On peut avancer que sur 2000-2200m, il devrait tenir, mais la situation ne sera pas la même sur 2400m.
— Love Struck avait terminé quatrième dans l’édition de 2014. On est d’avis que la distance est à sa portée. Mais du côté de son pedigree, on n’a pas été convaincu. On a trouvé que sa course du 8 août dernier fut à l’encontre du bon sens et qu’il devrait démontrer que son accessit de la saison dernière n’était pas le fruit du hasard.

Galops : Six 1000m+ pour Bulsara
Une course comme le Maiden demande une préparation bien définie car ce n’est pas tous les jours qu’on voit une épreuve de 2400m. La logique voudrait qu’on procède par étape, comme courir un 1600m, un 1850m, un 2100 ou un 2200m. Sur les huit engagés du Ruban Bleu, on note que deux d’entre eux, Bulsara et One Cool Dude, n’ont pas couru depuis le Barbé, soit le 27 juin dernier, quand ils étaient tous deux engagés sur 1600m. Cela fait donc plus de deux mois que ces chevaux n’ont pas retrouvé la compétition. Toutefois, il fait souligner qu’il avait été annoncé que Bulsara n’allait pas recourir avant le Maiden et sa préparation a été faite en fonction de cet écart des pistes. On note qu’il a été soumis à pas moins de six galops sur plus de 1000m. On pourrait même dire qu’il a été entraîné pratiquement sur deux tours, tout en accélérant progressivement dans le dernier kilomètre. Si son entraînement a été concentré sur la tenue à partir du 27 juillet dernier et on lui a trouvé trois galops sur plus de 1000m, il est monté en puissance à partir de la semaine dernière, avant de terminer sur une excellente note aux côtés de Kremlin Captain, avec un chrono de 23”54 en montée. Reste à savoir si cela lui sera suffisant pour aborder les 2400m car, quoi qu’on en dise, une course est une course et un galop d’entraînement ne l’est pas.
— One Cool Dude se trouve presque dans le même cas. Au fait, son cas pourrait être décrit comme étant plus sérieux. S’il est vrai qu’il n’a pas reparu en compétition depuis le Barbé lui aussi, ce n’est que tardivement qu’il a été préparé en vue du Ruban Bleu. C’est ainsi que la semaine dernière, il a été obligé de travailler sur le parcours du jour avant de conclure par un galop encore plus intéressant mardi matin.
— Skippyjon Jones a effectué des galops moins poussés. À cet effet, il faut faire ressortir qu’il compte quatre courses sous les sabots. Son entraîneur n’a sûrement pas voulu lui mettre trop la pression, surtout cette semaine, préférant jouer sur sa fraîcheur.
— Love Struck, lui, semble avoir bien apprécié son volume de travail. Mardi matin, il était resplendissant à son retour au paddock. Il venait de réaliser moins de 12” en montée.
— Everest compte deux galops sur 1000m. Lors du premier, il s’est contenté d’accélérer à son rythme. Puis, il a mis à côté d’un certain Polar Royale. Et là, on doit concéder qu’il a dû sortir le grand jeu pour essayer de rester aux côtés de son compagnon de travail. Mardi matin, il a accéléré à partir des 600m pour boucler les derniers 400m en 23”57.
— Vettel a sûrement retrouvé des forces après sa course suicidaire du Golden Trophy. Tandragee a été son compagnon de travail et on doit admettre qu’il a été à la hauteur de sa tâche. Il était encore plein d’énergie mardi matin lorsqu’il terminait son travail.
— Diamond Light est celui qui a moins travaillé. Il a couru sur 800m sur un tempo modéré en deux occasions avant de conclure par un 1000m tranquille sans vraiment être contraint à sortir de son pas. On doit néanmoins souligner qu’il a fait meilleure impression que Captain Firth lors du sprint final. À retenir qu’il a repris la compétition sur 1600m avant de monter sur 1850 et 2200m, ce qui est la bonne formule.
— Ice Axe a été mis à la dure pour essayer de retrouver une forme qui l’a fui depuis un certain temps. Il a eu à sortir le grand jeu pour rester aux côtés de Blue Lord le 25 août dernier et semblait avoir quelque peu retrouvé des couleurs mercredi matin.

Conclusion : tout reste possible
La victoire revient le plus souvent au cheval possédant la tenue alliée à bon dosage d’entraînement. Bulsara est le favori du coeur de nombreux turfistes, mais il a contre lui un éloignement des pistes de deux mois. Diamond Light est un adversaire sérieux qui a eu la préparation adéquate. Vettel ne peut être écarté vu qu’il sera seul à l’avant et tout dépendra du rythme qu’il imposera. Skippyjon Jones et Love Struck, le duo de Patrick Merven, devraient aussi avoir leur mot à dire. Des deux, on a une petite préférence pour le dernier nommé. Le dark horse est sans nul doute One Cool Dude vu qu’il n’est pas facile à situer mais il a donné satisfaction à l’entraînement.
On doit faire de Bulsara un Roving Banker. On pourrait ajouter Diamond Light. Notre coup du coeur est Love Struck.