Nouveau doublé pour la paire Rama-Perdrau! Après un début de saison poussif – 2 victoires en 12 journées – l’entraînement Perdrau a retrouvé des couleurs grâce notamment à l’apport de Swapneel Rama, l’homme en forme du moment, qui a d’ailleurs été associé à six des huit vainqueurs d’Alain Perdrau cette saison. Samedi dernier, c’est par l’entremise de Trackmaster (enfin!) et l’outsider Sunset Breeze que cette nouvelle association s’est de nouveau signalée.
Lors du dernier entretien qu’il avait accordé à Turf Magazine, Swapneel Rama nous avait confié qu’il connaissait jusqu’à présent sa meilleure saison depuis qu’il exerce au Champ de Mars. En effet, avec maintenant 19 victoires dans son escarcelle, celui qui a longtemps été considéré comme le super sub de l’entraînement Merven se voit maintenant sollicité par plusieurs entraîneurs, dont Alain Perdrau, à qui il accorde désormais la priorité au moment du choix des montes. Si de nombreux turfistes avaient fait de Trackmaster sa meilleure chance du côté de cette formation, le Mauricien en a surpris plus d’un en menant le nouveau Sunset Breeze (Rs 2 500 chez certains bookies) à la victoire.
« Sunset Breeze nous a beaucoup surpris car il effectuait ses débuts deux classes au-dessus de sa vraie valeur. A vrai dire, aux 600m, je pensais franchement qu’il n’avait plus aucune chance de l’emporter mais il a prouvé qu’il avait beaucoup de coeur pour venir battre un Evergreen, donné grandissime favori de la course. Pour un coursier de 3-ans, il a beaucoup de capacité et il a certainement un bel avenir ici », nous a relaté Rama à l’issue de la journée. Cette victoire de Sunset Breeze, personne ou presque ne l’attendait au sein de son entourage, qui était d’ailleurs quelque peu dubitatif à l’issue de la course.
« Vu la ligne et le handicap, on lui donnait une très petite chance. N’empêche  c’était très dur de prédire qu’il allait gagner dès sa première sortie, surtout dans ce champ qui est de deux classes au dessus de son rating. Selon moi, pour pouvoir le faire aujourd’hui (ndlr: samedi), c’est qu’il a beaucoup de coeur », commentait Yannick Perdrau à chaud à la télévision nationale. Même s’il paraissait loin de sa forme optimale samedi dernier, Sunset Breeze avait la particularité d’avoir remporté son unique tentative dans son pays natal et ses connexions, à l’instar de Gavin Glover, semblent avoir eu la main heureuse en faisant son acquisition.
« Sunset Breeze a beaucoup de capacités pour un 3-ans »
« On eu beaucoup de chance d’avoir pu acheter Sunset Breeze. Evidemment, nous n’étions pas convaincus qu’il puisse gagner une course dans cette valeur, ce qui fait qu’il était un peu délaissé. Physiquement aussi il n’est pas à 100%. En plus, je pense qu’il a drop the bit au bas de la descente. Donc, c’est une très belle performance. J’espère que cette victoire en appellera d’autres pour lui. Je dois dire qu’Alain et Yannick étaient entre deux possibilités, soit le courir ici ou l’aligner dans sa classe dans deux semaines. Mais bon, on a voulu le courir car il avait probablement besoin de cette course pour parfaire sa condition. S’il prend bien cette course nous pensons qu’il aura un bel avenir à Maurice », se réjouit l’homme de loi.
Le premier succès de Trackmaster fut en revanche beaucoup plus prévisible, le fils de Jet Master ayant flirté avec le box des vainqueurs lors de ses dernières apparitions. « Trackmaster a enfin pu vaincre le signe indien. La dernière fois, je pense qu’il avait été très malchanceux et cette fois-ci heureusement c’était la bonne tentative. Je suis très content pour les propriétaires. Comme c’est un big-striding horse, je n’ai pas voulu attendre les derniers 300m pour attaquer, de peur de me retrouver boxed. Il prend un peu de temps à trouver le momentum, mais j’ai heureusement trouvé le passage au bon moment », nous a relaté son cavalier. Ce succès ne sera cependant pas sans conséquence pour Swapneel Rama, qui a été trouvé coupable d’interférence vis-à-vis de New Star aux 600m, une faute qui lui a valu une amende de Rs 25 000.
Pour Yannick Perdrau et les siens, le soulagement est énorme de voir Trackmaster enfin passer la ligne d’arrivée en premier, lui qui a souvent joué de malchance depuis ses débuts sur notre turf. « Trackmaster frappait déja à la porte quand il a couru troisième derrière Chinese Gold sur le sprint. En outre, il a été très malchanceux à sa dernière sortie où il n’a pas eu un clear run, incommodé en deux occasions dans la dernière ligne droite. Cela lui a définitivement coûté sa course. Aujourd’hui (ndlr: samedi), il se rachète de brillante manière. C’est un cheval que j’affectionne beaucoup et je suis très content pour ses propriétaires qui l’ont enfin vu gagner. S’il est vrai que Trackmaster est un cheval qui a beaucoup de coeur, il faut aussi saluer la monte de Swapneel Rama, qui a su sortir le meilleur du cheval au moment propice. Il n’y a pas trop de courses de distances pour lui, mais je pense qu’il peut facilement aller jusqu’à 2000m ».
Swapneel Rama possédait en Cula, vainqueur lors de sa dernière participation, une belle occasion d’ajouter un peu plus d’éclat à sa journée mais il est tombé sur un Parker très accrocheur. « Cula a fait une bonne deuxième place. Je dois dire que la performance de Parker m’a beaucoup étonné car je pensais qu’il allait faiblir en fin de parcours. Mais je tire mon chapeau à Simon Jones qui en a profité pour ramener son premier gagnant en tant qu’entraîneur ». Les chances de victoire semblaient également réelles pour Hancock’s Dynasty dans l’épreuve de clôture mais le fait d’affronter des adversaires moins aguerris n’a pas suffi pour le mener à nouveau à bon port.
« Je m’attendais à mieux de la part de Hancock’s Dynasty vu qu’il descendait de classe. Malheureusement, je n’ai pu lui trouver les barres et sa tâche s’est compliquée par la suite en one-off. Je reste toutefois un peu déçu de sa prestation », nous a simplement déclaré Swapneel Rama. Tout semble donc aller pour le mieux dans le meilleur des mondes pour le Mauricien, qui est passé co-leader du championnat des jockeys avec Rye Joorawon et Donavan Mansour à l’issue du 16e acte. Il se retrouve de plus propulsé en tête du Mauritian Jockeys Series avec 14 pts devant Vinay Naiko (13 pts) et Sanish Ramgopal(12 pts)  suite à la troisième place de Don’t Say Don’t dans l’épreuve d’ouverture samedi dernier. Il devra toutefois assisté au prochain rendez-vous en tant que simple spectateur car il aura à purger une semaine de suspension (careless riding sur Karraar – 15e journée), sa première incartade de la saison.