Dans une interview au Mauricien, Aldo Dell’Ariccia, chargé d’affaires de la délégation de l’Union européenne (UE), évoque les grands axes de coopération avec Maurice. Il annonce que dans le cadre du 11e Fonds européen de Développement (FED), l’accent sera mis sur l’éducation tertiaire, la recherche et l’innovation. Il dit ne pas croire que la baisse des prix du sucre en Europe aura des effets considérables sur Maurice « puisque c’est simplement une adaptation des prix à des mesures qui sont connues depuis longtemps ». Notre interlocuteur annonce que l’UE est disposée à faire le lien entre les PME européennes dans des secteurs de pointe et les PME mauriciennes. Il considère que « la vulnérabilité de Maurice est liée au modèle de développement choisi ».
Quels sont les grands axes de coopération entre l’UE et Maurice ?