Photo d'illustration

Après la décision prise par le Premier ministre sortant, Pravind Jugnauth, visant à accorder une allocation de Rs 100 000 aux propriétaires de taxis, les plaisanciers ont décidé de ne pas rester les bras croisés.

Ils ont alors décidé de lui adresser une lettre pour lui faire savoir que les taximen « ne sont pas les seuls à éprouver des problèmes » pour renouveler ou pour acheter des équipements.

« Nous vous adressons cette lettre, car nous n’avons pas de facilités de travail avec le gouvernement actuel », soulignent-ils.

Les taximen disposent déjà de facilités hors taxes pour l’achat de véhicules « alors que tel n’est pas le cas pour les plaisanciers », soulignent les membres de la fédération dans une lettre adressée au Premier ministre.

Faute de facilités pour l’achat de véhicules hors taxes, il serait bon que le Premier ministre considère la demande des plaisanciers pour une allocation de Rs 100 000 au même titre que les taximen.

Dans une déclaration au Mauricien, un des plaisanciers de Grand-Baie a affirmé que « ces facilités sont nécessaires, car les plaisanciers ont besoin d’acheter des 4×4 pour retirer les bateaux en mer ou les transporter à bon port en période de mauvais temps ».

Il poursuit : « Les pêcheurs ont également beaucoup de facilités tandis que les plaisanciers non. La communauté des plaisanciers n’a pratiquement rien comme facilité. Nous voulons notre part du gâteau au même titre que les taximen. »

Pour Andy Lafleur, plaisancier basé dans le nord, la communauté des plaisanciers « a pendant trop longtemps été laissée sur la touche » dans différents budgets et dans les manifestes électoraux de différents partis politiques qui aspirent à prendre le pouvoir.

« Il faut savoir que les plaisanciers jouent un rôle très important dans l’industrie touristique. Nous côtoyons tous les jours les touristes et, à ce titre, il faut que nos équipements soient en bon état pour sauvegarder l’image de l’île Maurice auprès des touristes. C’est pourquoi il est important de considérer notre demande », a déclaré Andy Lafleur.