Une équipe du poste de police de Souillac a retrouvé une policière de 33 ans errant seule sur la plage de Gris-Gris aux petites heures, mardi. Selon nos renseignements, elle n’était pas dans son état normal et paraissait dépressive.

C’est sa mère, âgée de 56 ans, qui a signalé sa disparition à la police lundi soir en soutenant que la trentenaire avait laissé son enfant à la maison et n’avait pas dit où elle comptait se rendre.En plus, elle n’était pas de service le soir. Ses collègues ont patrouillé les régions de Souillac, Surinam et Gris-Gris.

Interrogée sur son mal-être, la policière a confié aux policiers qu’elle a appris lundi matin qu’elle avait été transférée une quatrième fois depuis qu’elle a intégré la force policière en mars 2010. Elle dit qu’elle travaillait à l’Anti Robbery Squad du Sud où elle aurait été victime de discrimination.

La policière avance que certains collègues la soupçonnent d’être l’auteur d’une lettre anonyme envoyée à la famille d’un officier de cette unité faisant état d’allégations de relations extraconjugales. La policière avait alors été mutée au poste de police de Camp-Diable et par la suite à la CID de Mahébourg.

Lundi, son supérieur l’a informée qu’elle a été postée au Central Division. Elle dit que ce nouveau transfert l’a affectée moralement et en plus, elle n’arrive pas à prendre soin correctement de sa fille. D’autant qu’elle est séparée de son compagnon. Elle déclare qu’elle a quitté sa maison après avoir appris la nouvelle car elle avait « des idées sombres ».

La policière a expliqué à ses collègues qu’elle compte solliciter l’Ombudsperson et le ministère de l’Égalité de genres pour faire état des traitements qu’elle a subis. Comme elle n’était pas dans son état normal, elle a été conduite à l’hôpital de Souillac pour un examen. Le médecin lui a accordé quelques jours de repos. Ses collègues de Souillac ont mis par écrit dans le “Diary Book” la version qu’elle a donnée. Selon une source à la Southern Division, une enquête a été ouverte après les propos de la policière.