Sans aucun doute vous auriez dû avoir entre les mains cette semaine un portrait des huit candidats qui sont en lice pour les deux postes d’administrateurs du Mauritius Turf Club, dont l’élection devait  se tenir ce jeudi 20 février. Mais une fois de plus, un macadam s’est glissé dans la machine rondement huilée par le président sortant, Gilbert Merven. Mais comme nous a soutenu cette semaine un autre ex-président du club de la rue Eugène Laurent, «voilà ce qui arrive quand un président n’a pas l’habitude de fonctionner avec les règles.» En effet, dans deux communiqués émis durant la semaine écoulée, le MTC a annoncé sa décision d’une part de renvoyer l’assemblée (12 février) et d’autre part pour annoncer que ce premier rendez-vous de la saison hippique sera tenu le vendredi 7 mars (14 février), toujours au MTC à 16h30.
Pourquoi donc cette assemblée a-t-elle été renvoyée? La réponse se trouve dans la lettre que l’avocat Yahia Nazroo a expédiée au board des administrateurs  et au General Manager du MTC pour attirer l’attention sur le fait que le délai de 14 jours n’a pas été respecté en vertu de la section 28 (1) (2) (3) du Registrar of Associations Act de 1978 avant de lancer l’organisation d’une assemblée.
En effet, à la sous-section (1) que «not less than» 14 jours avant la tenue de cette assemblée, l’association a le devoir de publier dans un journal approuvé par le Registrar un « notice » de la convocation de ladite assemblée. Or cette règle n’a pas été respectée par l’administration du MTC.
«Nous sommes un peu tous fautifs», a insisté Benoit Halbwachs à Week-End vendredi dernier.  Tout en précisant que le MTC organise son assemblée générale de cette façon depuis 25 ans. Mais comme le dit l’adage, ce n’est pas parce qu’on a fait quelque chose de la même façon pendant tant d’années que cela  veut  nécessairement dire que c’est la meilleure façon de procéder. Pour preuve donc, après avis de son conseiller légal, le MTC a donc décidé de céder à la réprésentation du Yahia Nazroo. «Initialement prévue pour le jeudi 20 février prochain, l’Assemblée Générale Annuelle 2014 du Mauritius Turf Club se tiendra en fin de compte le vendredi 7 mars, au siège de l’Association», peut-on lire dans le communiqué du MTC émis le mercredi 12.
Une pierre dans le jardin de Nazroo
Dans ce même communiqué, il est indiqué qu’avec la décision de repousser la date de l’assemblée pour respecter les dispositions du Registrar of Associations, la décision a été prise d’ouvrir la boîte à pandore des candidats pour le poste d’administrateur au MTC, y compris pour les motions. «Tout membre désirant se porter candidat aux fonctions d’Administrateur ou désirant présenter une motion à cette Assemblée devra en donner avis par écrit au Secrétaire, M. Benoît Halbwachs, au plus tard le jeudi 20 février 2014 à midi», explique le communiqué, qui précise dans la foulée qu’aucune correspondance ou acte de candidature par courriel ne sera acceptée.
Dans la foulée, le communiqué du MTC lance une pierre dans le jardin du contestaire Yahia Nazroo, en égard aux arguments que l’avocat a utilisés. «Il est à noter que les nouveaux Statuts ont été approuvés par le Registrar Of Associations le 28 novembre dernier, et que ceux-ci ont donc été déposés et acceptés par le Registry Of Associations», peut-on lire dans le communiqué. Reste que le renvoi de l’AG du 20 février va changer bien des données, comme par exemple les candidatures.
Pour l’heure, nous retrouvons dans cette liste, le ticket de Gilbert Merven composé de Donald Payen et Alain Noël (administrateur sortant), Jean-Michel Giraud, également administrateur sortant,  puis les habitués Clifford Maniacara et Manoj Dassayne et  le retour du Yahia Nazroo et le Dr  Abdullah Atchia. S’ajoute aussi dans cette liste la première candidature de Daniel Nairac, qui n’est autre que le frère d’Edouard Nairac,  ancien président du MTC et fils de Camille Nairac, ancien nominateur d’écurie au Champ de Mars.
150 membres de plus
Comme cette liste n’est pas close, il va sans dire que certains «candidats fantômes»  vont venir s’y greffer dans le seul but de partager quelques voix au sein de ce collège électoral qui a encore gonflé cette année. Certains habitués disent déjà que le plein a été fait puisqu’entre 2011 et 2013, le nombre de votants pour l’assemblée générale du MTC a augmenté approximative de 150 membres.
Un nouveau record battu serait-on tenté de dire puisque sur ce plan, on peut dire que le club se porte financière bien , puisque le quotité par membre s’élève à ce jour à Rs 9200 annuellement.  Si on tient en considération le fait que le MTC est composé de plus de 600 membres, rien qu’à cet item, les caisses du MTC devrait afficher Rs 6 millions. A moins, comme dirait l’autre,que la majorité sont des faux membres.