Le sprinter mauricien Fabrice Coiffi c n’a pas fait long feu lors de sa participation au 100 m hommes samedi au stade olympique de Londres. S’il a pu franchir le tour préliminaire en terminant à la 2e place de sa série en 10”62, il ne put éviter l’élimination au 1er
tour, prenant la 7e et dernière place de la 7e série en 10”59.
De toute évidence, le chrono qu’il était parti chercher à Londres, soit un ;record personnel tout au moins, ne s’est pas réalisé. Ses deux courses ne lui ont pas permis d’égaler ne serait-ce sa meilleure marque de l’année située à 10”55. Engagé le matin à la dernière des quatre courses préliminaires, Fabrice Coiffi c fut le plus rapide au départ, mais s’inclinait à l’arrivée derrière le Burkinabé Gérard Kobéané, qui s’est imposé en 10”42. Ls deux premiers des séries et les deux meilleurs temps étaient retenus pour le 1er tour.
Et justement, près de trois heures après, il se retrouve à nouveau confronté au Burkinabé dans la 7e et dernière série du 1er tour enlevée par le BritanniqueDwain Chambers en 10”02.
Moins rapide au départ, le Mauricien sera déposé sur la deuxième moitié de sa course.
Le tour préliminaire du 100 m hommes est destiné aux athlètes ne s’étant pas qualifi és à travers les minima pour Londres. Ces derniers ont donc bénéfi cié d’une invitation. C’est la première fois que cela se fait aux Jeux Olympiques. Mais ce tour préliminaire permet surtout de constater la différence de niveau et de classe entre les qualifi és olympiques par la voie normale
et ceux qui s’y présentent en simples fi gurants.Hier, l’Ivoirien Ben Youssef Meité a en tout cas prouvé qu’il avait le niveau en atteignant les demi-fi nales du 100 m aux côtés des grandes stars mondiales tels l’Américain Justin Gatlin, le Hollandais Churandy
Martina et le Jamaïcain Asafa Powell, ancien détenteur du record du monde.
Samedi au 1er tour, l’Ivoirien se retrouva dans la 3e série, la plus rapide des sept, mais se qualifi a en signant un nouveau record national de son pays, terminant 2e en 10”06 derrière l’Américain Ryan Bailey. Celui-ci inscrivit en 9”88 (vt 1,5 m/s), son temps le plus rapide de l’année. Le premier tour s’est disputé sur sept séries. Les trois premiers (Q) et les trois meilleurs temps (q) se qualifiant pour les demi-fi nales.Hier, Ben Youssef Meite était avec le Zambien Gérard Phiri les seuls Africains qualifi és pour les demi-finales. Meité s’élança dans la 1re série et termina 5e en 10”13. La victoire revenant à Justin Gatlin en 9”82 (vt 0,7 m/s), le chrono le plus
rapide des trois demi-fi nales devant ceux des Jamaïcains Yohan Blake (9”85 vt 1,7) et Usain Bolt (9”87 vt 1,0), de l’Américain Tyson Gay (9”90 vt 1,7), du Hollandais Churandy Martina (9”91 vt 0-7), du Jamaïcain Asafa Powell (9”94 vt 0,7) et du Trinidadien Richard Thompson (10”02 vt 1,0). Ce dernier avec Powell furent les seuls deux qualifi és au temps pour la finale. On se vient que Meité s’était fait disqualifi er au 100 m pour faux départ aux championnats d’Afrique au Bénin (26 juin-1er juillet) à Porto-Novo. Mais il s’était par la suite emparé du titre africain au 200 m en 20”62 (vt -1,4 m/s). À Londres, il devrait être également en piste au 200 m. L’aventure olympique s’était achevée pour Fabrice Coiffi c, il ne nous reste plus que celle d’Annabelle Lascar dont l’entrée en piste est prévue mercredi au 1er tour du 800 m dames.