La troisième compétition de préparation mènera les athlètes demain matin au stade Germain-Comarmond à Bambous. Après la bonne tenue des résultats, notamment dans des épreuves de sprint le 23 février à Réduit, l’attention sera cette fois braquée sur le 100 m et le 400 m hommes et dames qui se courent pour la première fois depuis la rentrée. Mais attention toutefois au lancer du disque et poids hommes.
Demain, une épreuve de marche de 2000 m figure au programme tant en masculin qu’en féminin. Le 110 haies hommes est aussi à surveiller avec un duel opposant Orwin Émilien et Antonio Vieillesse, celui-ci en quête des minima niçois situés à 14”34. Émilien devrait également s’aligner au départ du 400 m haies.
Les sprinters mauriciens tenteront de leur côté de donner la réplique aux athlètes étrangers faisant partie du Centre international d’Athlétisme de Maurice (Ciam). Dans les épreuves féminines, Élodie Pierre-Louis et Joanilla Janvier, Aurélie Alcindor, Jessica Marie et Annabelle Lascar ainsi que les athlètes étrangères di Ciam devraient animer les épreuves de sprint.
Elvino Pierre-Louis (disque) et Sylvain Pierre-Louis (poids), qui sont rentrés récemment d’un stage de douze jours très fructueux à Bloemfontein en Afrique du Sud, pourraient se signaler avec des performances appréciables s’ils s’alignent demain. Pierre-Louis avait été crédité de 51,38 m et 50,76 m au disque en Afrique du Sud et s’était rapproché des minima des Jeux de la Francophonie (52 m).
Avant son départ, Sylvain Pierre-Louis avait réalisé 15,40 m au poids. En Afrique du Sud, il atteignit 15,38 m, puis 15,24 m, se retrouvant pas loin de son record national situé depuis 2011 à 15,85 m. Il confirma lui aussi ses dispositions à atteindre les minima (15,80 m).