Deux sœurs âgées de 11 et 14 ans ont porté plainte contre leur père à la police hier pour attouchements sexuels. Le suspect de 43 ans, General Manager d’une importante société économique, sera interrogé sous peu par la Criminal Investigation Division (CID) de Piton.

L’ado de 11 ans, fréquentant une école huppée du Nord, a allégué, en présence d’un Family Welfare Officer et des policiers du poste de police de Rivière du Rempart, qu’elle a été victime d’actes pervers de son père en diverses occasions. Elle a avancé que la première fois, elle se douchait quand le quadragénaire est entré dans la salle de bains et l’a enlacée pour lui dire au-revoir. La plaignante avance qu’elle s’est sentie humiliée. La deuxième fois, elle a invoqué qu’elle était au lit quand le quadragénaire aurait enlevé son t-shirt pour la caresser.

En mai, ses parents ont divorcé et elle est partie habiter avec son père à Roches-Noires. La présumée victime a déclaré qu’un mois plus tard, elle était dans sa chambre quand son père lui aurait demandé de lui faire un massage. Puis, ce dernier aurait profité de l’occasion pour commettre des attouchements sur la mineure. Selon elle, le dernier épisode remonterait au 11 août lors d’une fête chez elle où le suspect aurait mis sa main à l’intérieur de ses vêtements pour la caresser. Cette étudiante avance qu’elle n’en peut plus de ce calvaire et elle s’est confiée à un responsable de son établissement qui a alerté la police. Elle a souhaité se faire examiner par un médecin.

Sa sœur de 14 ans avance que le présumé agresseur a également commis des attouchements sur elle à plusieurs reprises dans la maison familiale et dans la voiture. Elle avance que son père a l’habitude de toucher ses parties intimes et trouve son comportement étrange. Cette adolescente a ajouté qu’elle n’a subi aucune blessure et a décliné un examen médical. La police a contacté la Child Development Unit (CDU) pour qu’un proche puisse héberger les plaignantes. Cette enquête se déroule sous la supervision de l’ACP Cally.