Initialement prévu pour le 6 mars, le Mauritius Rising Up, événement social et artistique visant à célébrer la femme et dire « non » aux violences faites aux femmes, se tiendra ce samedi au Caudan Waterfront de 14 h à 18 h 30. Cette initiative de Latrup Satini vient clôturer les activités du mois de mars visant à mettre en exergue la condition de la femme dans la société. Sponsorisé par IBL, Mauritius Rising Up s’inscrit dans la lignée du mouvement international V-Day et de la campagne One Billion Rising, qui fait suite à la production mauricienne de la pièce de Les Monologues du Vagin.
Mauritius Rising Up comprendra un spectacle d’artistes visuels et un concert regroupant des jeunes talents et d’autres artistes connus tels que Yoan Catherine, Maroner et Lespri Ravann, entre autres. Les organisateurs prévoient une ambiance familiale, avec des stands d’associations oeuvrant de différentes manières pour la cause des femmes à l’île Maurice. Le mouvement mondial V-Day a pour but de sensibiliser le public sur la violence faite aux femmes et aux filles. Célébré pendant les mois de février et mars, il propose une série d’événements théâtraux (les pièces de théâtre d’Eve Ensler telles que Les Monologues du Vagin ou encore Emotional Creature) et des ateliers tels que V-Men et V-Girls. Chaque année, un thème de campagne spécifique est repris à travers le monde. En 2014 et 2015, cette campagne est intitulée « One Billion Rising Revolution : Drum ! Dance ! Rise ! »
« L’ONU a rapporté en 2014 que, mondialement, le viol et la violence conjugale représentent un risque plus grand pour une femme âgée de 15 à 44 ans, que le cancer, les accidents de la route, la guerre et la malaria réunis. À Maurice, selon le Central Statistics Office pour l’année 2012, 1 760 cas de violence domestique avaient été rapportés au ministère de l’Égalité des Genres, dont 89,2 % des victimes étaient des femmes. Ces cas de violence envers les femmes ont aussi un impact direct sur les familles touchées et en particulier les enfants », déplore Hubert Gaspard, Chief HR & Communication Officer chez IBL et Chairman d’IBL Foundation.
Ce dernier déclare qu’IBL, à travers IBL Foundation, a toujours oeuvré pour le bien-être et l’épanouissement des enfants vivant dans la précarité et soutient par conséquent de nombreuses ONG militant pour cette cause. « Pour qu’un enfant puisse devenir un adulte et un citoyen responsable, il est important qu’il puisse s’épanouir et grandir dans un environnement familial sain. C’est une des raisons pour lesquelles IBL a tenu à s’associer à cette première édition de « Mauritius Rising Up » dans la lutte pour l’élimination de la violence envers les femmes et les filles. C’est en quelque sorte le prolongement de ce que nous faisons déjà par l’entremise d’IBL Foundation. Aider les enfants vulnérables va de pair avec aider les mères, donc les femmes ».