Le procès intenté par le DPP à la MCB, dans l’affaire de détournement de fonds du National Pension Fund (NPF), s’est poursuivi hier en Cour intermédiaire avec l’audition du représentant de la banque, Clifford Allet, Risk and Fraud Manager. Le témoin s’est longuement attardé sur l’opération de l’audit interne de la banque. De janvier 2000 à décembre 2002, il y a eu 40 “audit reports” de différentes succursales, y compris du département s’occupant des dépôts.
Répondant aux questions de son homme de loi, Me Eric Ribot, Clifford Allet s’est longuement attardé sur les différentes étapes de l’audit interne de la banque. Il a ainsi précisé que pour chaque opération, la banque se base sur des “guidelines” déjà établis, dont le Guidelines on Anti-money Laundering, lequel a été produit en cour. Toutefois, le représentant de la Poursuite, Me Rashid Ahmine, a montré des réserves quant à l’authenticité de ce document. Clifford Allet a alors répondu que ce manuel avait été produit par la banque quand la loi FIAMLA est devenue effective.
Le témoin est ensuite revenu en détail sur les procédures adoptées pour l’audit interne. Il a concédé qu’il est plus difficile pour la banque de détecter une fraude si elle est commise par un groupe de personnes. Clifford Allet a indiqué que le transfert de fonds a été servi dans une fraude commise par Robert Lesage. Il a notamment relevé que de janvier 2000 à décembre 2002, il y a eu 40 “audit reports” de différentes succursales, y compris le département des dépôts. « Quand quelqu’un commet une fraude, il devra la “conceal”. D’où l’importance que nous fassions un “segregration of duties” pour détecter la fraude », a-t-il souligné. Le procès a été ajourné au 20 novembre.
Rappelons que ce procès fait suite à l’affaire du détournement de Rs 881,6 millions déposées à la MCB par le NPF. La banque est poursuivie sous les articles 3 et 8 de la Financial Intelligence and Anti-Money Laundering Act, couplés de l’article 44 (2) de l’Interpretation and General Clauses Act. Mes Maxime Sauzier et Eric Ribot défendent les intérêts de la MCB alors que la Poursuite, elle, est représentée par Me Rashid Ahmine, assisté par Mes Prashant Bissoon et Yogesh Bookhun.