Intervenant ce matin au Hennessy Park Hotel, Ébène, à l’ouverture d’un colloque de deux jours sur l’autisme, la ministre de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale Sheila Bappoo a fait un vibrant plaidoyer pour l’émergence d’une société inclusive. Ayant pour thème « Unique comme toi ! », ce colloque, une initiative de la Mauritius Telecom Foundation, bénéficie de l’expertise des Professeurs Bernadette Rogé et Frédérique Bonnet-Brilhault, de la collaboration de l’association Autisme Maurice, de celle de l’APEIM ainsi que de la participation de plus d’une centaine de médecins et de professionnels de la santé.
« Ce colloque s’inscrit dans le droit fil de la politique du gouvernement de créer une société inclusive. Dans ce contexte, l’intégration des personnes en situation de handicap constitue le fondement même de la société inclusive. Cela ne peut se faire qu’à travers la solidarité et l’acceptation des droits humains de tous les citoyens, qu’ils soient handicapés ou pas », a affirmé ce matin au Hennessy Park Hotel, Ébène, la ministre de la Sécurité sociale et de la Solidarité nationale Sheila Bappoo, à l’ouverture d’un colloque de deux jours sur l’autisme (voir encadré).
Dans ce contexte, la ministre s’est félicitée de l’accent que met l’association Autisme Maurice sur l’Éducation. « Ceci est en ligne avec la politique du gouvernement qui est de ne laisser aucun enfant de la République sans une éducation adaptée à ses besoins », a-t-elle expliqué. Elle s’est enthousiasmée de l’augmentation de 100 % à partir de janvier 2014 des subventions gouvernementales allouées aux écoles spécialisées, allant de Rs 30,4 millions en 2013 à Rs 60,8 millions en 2014. Cette mesure avait été annoncée par le vice-Premier ministre et ministre des Finances Xavier-Luc Duval lors de la présentation de son Budget 2014 le vendredi 8 novembre. « L’objectif est de mettre sur le même pied d’égalité l’enfant handicapé et l’enfant non-handicapé. Car ce concept de parité est un grand pas en avant et vise à élimer toute forme de discrimination envers les enfants en situation de handicap et sera en ligne avec la Convention des Nations unies sur les droits des personnes handicapées que Maurice a signée et ratifiée », a-t-elle élaboré.
Sheila Bappoo a également rappelé le détail des diverses aides financières et autres que prodigue le gouvernement aux handicapés.
Sarat Lallah, le CEO de Mauritius Telecom et président de la Mauritius Telecom Foundation, a expliqué pour sa part qu’en tant qu’opérateur dans le domaine de la Technologie de l’information et de la communication, sa compagnie s’est engagée dans des projets, visant entre autres, à faciliter le quotidien de ceux souffrant de handicaps sensoriels. « En luttant contre l’isolement sensoriel, nous voulons rendre le monde plus accessible aux autistes », a-t-il affirmé.
Le CEO de MT a ajouté que l’objectif de ce colloque est de mettre l’accent sur la formation, l’accompagnement et le soutien aux familles à travers des échanges et de permettre la collecte de plus de données sur l’autisme à Maurice.
Le ministre de la Santé Lormus Bundhoo a de son côté rappelé la collaboration de son ministère avec Autisme Maurice pour mieux sensibiliser les Mauriciens à l’autisme.
La Secrétaire générale de la Fondation Orange, Mireille Le Van, a rappelé, elle, les mesures prises par sa fondation depuis 1991 pour sensibiliser le public à l’autisme.
Le colloque est ouvert aujourd’hui aux parents et au grand public, alors que demain il sera réservé aux médecins et aux professionnels de santé.