Après avoir pris la médaille de bronze dans le tournoi par équipes, les badistes mauriciens ont entamé hier les épreuves individuelles, au Centre National de Badminton, à Rose-Hill. Si les meilleures performances sont à mettre au crédit des Égyptiens, les Mauriciens n’ont pas été en reste, sortant au passage de bonnes prestations.
L’Égyptien Hesham Basel, grand favori du simple hommes, n’a pas fait mentir les pronostics. Engagé dans le simple hommes, double hommes et double, il a remporté deux des trois rencontres qu’il a disputés. En simple homme, il a facilement battu le Seychellois, Aaron Malcouzane 2-0 (21-4 21-6), avant de survoler, en double hommes avec son coéquipier Ali Ahmed, le match contre le tandem seychellois, Mahamdee Sohail/Mahamdee Suhaib 2-0 (21-6 21-7). Cependant il a buté en double mixte, s’inclinant, avec son binôme, Nour Ahmed, contre les Sud-Africains Robert White et Surika Slyman, s’inclinant 2-0 (13-21 12-21).
Du côté des Mauriciens, Jasmit Bhagirutty et Jason François se sont mis en confiance dans leurs épreuves respectives. En gagnant ses trois matchs, en simple hommes, double hommes et double mixte, celui-ci se dit confiant pour la suite de la compétition. « En simple hommes, le match a été plus au moins facile, car j’ai su gérer les attaques de mon adversaire. Comme il avait du mal a intercepter le volant près du filet, j’ai utilisé cette stratégie afin de gagner le match. Au final, cela s’est avéré payant », souligne Jasmit Bhagirutty.
Jason François, qui s’est fait remarquer par son jeu agressif, a surclassé ses adversaires. « Jai un style jeu différent des autres badistes. Je préfère attaquer afin de déstabiliser l’adversaire plutôt que d’économiser et faire en quelque sorte durer le match. Certes, je dois apprendre à gérer mes efforts si je rencontre des adversaires plus forts, mais je suis confiant que je pourrai rapporter une médaille en simple hommes », déclare le badiste mauricien.
En féminin, Vilina Appiah, en bonne capitaine, a remporté son match en simple dames contre la Namibienne Taron Pretorius, (2-0 21-17 21-13). « Je voulais jouer de façon à ne pas dépenser mon energie. Le match était en lui-même était facile. » déclare-t-elle. En vue des Internationaux U19 qui commencent ce vendredi, Appiah dit vouloir bien faire lors de cette compétition.
« Les matchs des Internationaux seront certes plus difficiles a gagner. Mais si j’arrive à faire moins de fautes et à élever mon niveau de jeu, je suis certaine de pouvoir bien faire ».
Pour Sandy Hussain, qui entraîne la sélection nationale, ses protégés ont encore beaucoup à apprendre mais beaucoup d’entre eux pourront progresser. « La préparation des badistes mauriciens a commencé depuis six mois, contrairement aux Égyptiens qui ont entamé leur cycle depuis quatre ans. »
Elle a mis sur pied un programme personnalisé pour chacun des badistes de la sélection locale. « En vue de ces championnats, chaque joueur mauricien a eu un entraînement spécifique afin d’améliorer son jeu. Cela, afin d’aller le plus loin possible dans la compétition. »
Sandy Hussain veut toutefois arrêter les comparaisons. « Certes en voyant des équipes telles que l’Égypte et l’Algérie, on peut se dit que ce sera difficile. Mais les jeunes badistes mauriciens ont du potentiel. Je suis sûre qu’ils feront de leur mieux pour récolter le maximum de médailles » ajoute Sandy Hussain.