photo d'illustration

Des charges formelles sous la loi amendée de l’Information and Communication Technologies Act avaient été logées contre deux internautes, à savoir Karishma Randhay, 27 ans et résidant Plaisance, et Mélanie Manuella Zacharie, 27 ans et habitant Quatre-Bornes. Cette dernière, trouvée coupable d’avoir invité les internautes à écouter et partager la vidéo relative à l’affaire de la bande sonore chez les Jugnauth, à La Caverne, prendra connaissance de la sentence ce mercredi devant la ma- gistrate Niroshini Ramsoondar.

Après Seetulsing Meetoo, c’était au tour de Mélanie Zacharie de présenter des excuses à Pravind Jugnauth. Elle avait déclaré en cour qu’elle n’avait nullement l’intention de causer des ennuis ou de nuire à la réputation des Jugnauth. Dans sa plaidoirie, son homme de loi, Me Jean Claude Bibi, a réclamé une “conditional discharge” pour la jeune femme. Par ailleurs, Karishma Randhay est, elle, reprochée d’avoir, le 18 janvier dernier, posté sur sa page Facebook une photo du Premier ministre, Pravind Jugnauth, avec des commentaires jugés « insultants ».

Elle est poursuivie sous une charge de « using an information and communication service for the purpose of causing inconvenience to a person ». Lors de l’appel de l’affaire, la jeune femme a plaidé non-coupable. Son procès a été fixé au 3 avril.