Le Central CID a franchi, hier, une autre étape majeure dans le nouveau volet de l’enquête sur la Bangaleea Saga, avec dans la ligne de mire deux hommes de loi, Mes Roshi Bhadain et Yash Bhadain et le leader du MSM, Pravind Jugnauth. Lors de son passage dans les locaux sous caméras de la Major Crime Investigation Team (MCIT), l’homme d’affaires de Triolet Nitesh Ramdhary, accompagné de Me Yousouf Bauluck, a procédé à l’identification de 150 reçus fictifs de l’Argonaute, magasin opérant dans l’enceinte du Caudan, préparés sur les instructions alléguées de Me Bhadain en vue de justifier le montant des Rs 40 millions pour l’acquisition d’un terrain de six arpents en Inde.
L’homme d’affaires de Triolet, qui a réitéré les graves accusations portées contre Me Bhadain, devra retourner au QG du Central CID en fin de semaine pour des prélèvements de Handwriting Specimen à des fins d’enquête. Suryadeo Ramdhary, le père de l’homme d’affaires, devra également être entendu par le Central CID alors que les conseils légaux Roshi et Yash Bhadain, de même que Pravind Jugnauth et Madhukar Ramnarain, devront être convoqués pour les besoins d’interrogatoire Under Warning avec de probables inculpations provisoires à la clé à partir de la semaine prochaine.
Durant toute la journée d’hier, des enquêteurs du Central CID ont examiné un à un quelque 150 reçus fictifs émis au nom du magasin d’artisanat L’Argonaute en vue de justifier la capacité de Nitesh Ramdhary de pouvoir effectuer un transfert de Rs 40 millions. Avec l’aide de l’homme d’affaires de Triolet, les enquêteurs de la police ont passé au crible les quatre carnets de reçus produits avec de graves accusations de cerveau derrière ce complot pour faux et usage de faux consignées à l’encontre de Me Roshi Bhadain.
Pour Nitesh Ramdhary, ces reçus fictifs constituent la pièce maîtresse de ses allégations contre Roshi Bhadain concernant le montant allégué des Rs 40 millions. « I explained to Mr Bhadain that I will not be able to sustain the sales figures of an excess of Rs 40 M to justify the payment of Rs 40 M to Hemant Bangaleea. He asked me to bring several unused sale receipt books which I use in my business. I told him that I have receipt books in the name of my father’s business but which I also use at times. He said those receipt books will do and that they need to be filled in the names of fictitious persons which he will use to prove that I have received income from sales exceeding Rs 40 M and hence to establish that I had the means to pay Hemant Bangaleea Rs 40 M ; I refused but he insisted that I should follow his advice », soutient Nitesh Ramdhary dans le premier affidavit en date du 25 septembre dernier.
L’homme d’affaires de Triolet ajoute que ces instructions avaient été données par Me Roshi Bhadain le 6 novembre 2012, littéralement à la veille de sa déposition au Central CID. Pour éviter des contradictions, Me Bhadain aurait réclamé le passeport de Nitesh Ramdharry en vue de remplir les faux reçus. « Me Bhadain asked me to submit to him my passport as well because he had to ensure that receipts are dated accordingly. I aver that my passport still bears ticks marks inserted by Me Roshi Bhadain », poursuit-il.
Ces documents ont été versés dans le dossier à charge compilé par le Central CID. Une autre partie des faux reçus avaient été remplis personnellement par Nitesh Ramdhary. « Me Roshi Bhadain (then) asked me to fill in a few blank receipts and to sign all the receipts so as to dispel any doubts about the alleged sales, in order that the sales will look genuine », confirme-t-il dans sa déposition.
Une fois recueilli le Specimen Handwriting de Nitesh Ramdhary vendredi prochain, le Central CID abordera une étape cruciale avec la convocation de Roshi Bhadain pour être confronté aux allégations portées contre lui et Yash Bhadain, qui avait assisté Nitesh Ramdhary dans sa déposition initiale de novembre de l’année dernière, OB 717/12.
Le leader du MSM, Pravind Jugnauth, devra s’expliquer sur sa rencontre avec Nitesh Ramdhary au bureau de Roshi Bhadain le 5 novembre 2012. Le père de Nitesh Ramdhary, qui avait également rencontré Me Roshi Bhadain, devra aussi être entendu subséquemment.