Comme on l’avait déjà indiqué dans nos colonnes, la réconciliation n’a jamais été à l’ordre du jour au sein de la famille du basket-ball mauricien. Pour preuve, la réunion de réconciliation organisée vendredi par le Comité Olympique Mauricien (COM) en présence du présentant du ministère de la Jeunesse et des Sports, Dev Auchoybur avec les 7 membres restant de la FMBB n’a rien donné. Même après plus de trois heures de discussions, les données n’ont pas changé . Lorsque les James Lee Fye, Danny Li, Didier Moutou, Dominique Marisson, Philippe Lee, Loganaden Sunnasy et Cédric Paunin se sont séparés après les discussions, il a été décidé d’organiser une assemblée générale élective pour remettre en place un comité directeur de la FMBB. D’ors et déjà, la situation ne s’annonce pas comme une partie de plaisir pour le COM. Surtout que nous apprenons qu’on va vers la création des comités régionaux.
Trois heures de réunion pour ne rien obtenir à la fin. Vendredi vers 21h il y avait comme un sentiment de gueule de bois dans les couloirs du comité olympique. Les six membres qui sont encore en place à la fédération et la démissionnaire, Dominique Marisson, ont certes eu l’occasion de vider leur sac. Cependant la mésentente sautait aux yeux. «Notre devoir au sein du Comité Olympique était d’aider les gens de cette fédération à mettre de l’ordre et à trouver une entente pour travailler. C’était d’abord le but de cette réunion. Cependant, nous avons constaté que ce n’était pas dans le domaine du possible. Les membres eux-mêmes ont voulu aller vers de nouvelles élections», a expliqué à Week-End, Philippe Hao Thyn Voon qui avait à ses côtés le secrétaire général, Vivian Gungaram, durant la réunion.
Deux décisions importantes prises
Malgré le désaccord affiché, deux décisions importantes ont été prises au cours de cette réunion. Il s’agit en effet, de se tourner vers le Registrar Of Association pour voir le mode électoral qui doit être appliqué pour la FMBB en vertu des statuts de la fédération et le Sports Act pour respecter la formule 5-4-2 (5 D1, 4 D2 et 2 représentants régionaux). Puis il a été décidé de mettre en place des comités régionaux comme il est stipulé dans la loi. «Aussi étrange que cela puisse paraître, la fédération de basket-ball n’a pas de dérogation du ministère par rapport au Sports Act. Il y a d’abord à voir dans combien de régions cette discipline peut opérer. D’où la décision prise pour mettre en place des comités régionaux», explique encore PHTV à Week-End.
Ce qui veut nécessairement dire que ce n’est pas  demain la veille que la situation de la FMBB va se régulariser et que les compétitions vont reprendre ses droits. Même si le président du COM souligne avec insistance à Week-End  sa volonté «d’aller vite dans ce dossier.» Reste que la création des comités régionaux n’est pas une mince affaire, même si la loi n’exige pas qu’elles soient enregistrées auprès du Registrar Of Association. Il y a aussi le fait que le basket-ball est un cas particulier dans le sens où beaucoup de joueurs sont aussi dirigeants de leur club. Ce qui est incompatible avec la loi.
Autre décision prise vendredi dernier, c’est la mise en place d’un audit pour voir les dettes de la FMBB. Dont le fameux Rs 150 000 que réclame Danny Li pour deux déplacements à l’étranger avec la sélection nationale. Cet audit pourrait être l’affaire du ministère de la Jeunesse et des Sports pour faire la lumière sur ce dossier qui a chauffé, par moment, les discussions vendredi.
Il va sans dire  qu’à partir de maintenant, les basketteurs doivent s’armer de patience avant de voir la lumière au bout du tunnel.