L’assemblée générale spéciale de la Fédération mauricienne de Basket-Ball (FMBB) du 26 février dernier visant à statuer sur le cas Malherbes Harlems avait été renvoyée pour manque de quorum. Cette réunion se déroulera, ce matin (10h), au gymnase de Phoenix toujours, et une décision de la fédération est très attendue. Car selon les règlements en vigueur, une décision doit être prise, après ce premier renvoi et ce, peu importe qu’il y ait quorum ou pas.  Cette décision sera suivie avec beaucoup d’intérêt, d’autant qu’ils sont nombreux à se demander si Malherbes Harlems évoluera en deuxième division cette saison comme le stipulent les règlements ou il sera bonnement sauvé par certains pour demeurer chez l’élite.
Malherbes Harlems a terminé à la dernière place du championnat de première division en 2010. La formation curepipienne a ensuite disputé les matches de barrages face à une autre formation de la ville lumière, Forest-Side, qu’elle a perdus. Dans ce cas de figure, il n’y avait même pas lieu de polémiquer, car la logique, surtout les règlements veulent que Malherbes Harlems dispute le championnat de deuxième division de la saison 2012, dans la mesure où il n’y avait pas de championnat en 2011 en raison de la préparation des sélections nationales pour les 8es Jeux des Iles de l’océan Indien, aux Seychelles.
Comme nos lecteurs et les amoureux du basket-ball surtout peuvent le constater, il n’y a même pas lieu d’en faire tout un plat sur ce sujet. Malherbes Harlems doit évoluer en deuxième division, point à la ligne. Malheureusement, certains esprits bornés, voire tordus, ont trouvé moyen de  compliquer les choses en proposant, lors d’une réunion du comité exécutif de la FMBB, que Malherbes Harlems soit maintenu en première division ! Pour quelle raison et selon quelle principe a-t-on avancé une telle absurdité ? Nul ne le sait.
La présidente de la FMBB, Dominique Marisson, avait du reste parlé, dans notre livraison du 26 février dernier, d’erreur de la part de certains membres d’avoir fait une telle proposition. Elle avait ajouté:  » Nous avons cherché dans les minutes of proceeding et nous avons trouvé qu’il y a eu maldonne. Quels sont les membres qui ont discuté de cela, c’est le grand mystère. Car selon les règlements, je dis que Malherbes Harlems doit évoluer en deuxième division après avoir perdu les barrages. » Toutefois, la grande question qui demeure sur toutes les lèvres c’est de savoir comment il peut y avoir mystère dans ce cas précis, alors que la présidente a elle-même reconnu qu’il y a eu maldonne après avoir consulté les minutes of proceeding de cette fameuse réunion du comité directeur !
Il n’empêche que tout n’est pas perdu, car la fédération peut toujours se sortir d’affaire en optant pour la meilleure des solutions qui est de faire marche arrière. C’est-à-dire: appliquer les règlements tels qu’ils sont. Ce qui l’évitera ainsi de créer un dangereux précédent, mais surtout permettre la relance de ses activités, à savoir les championnats de première et de deuxième divisions entre autres. Mais là également, une question s’impose: La FMBB, voire la ou les personnes qui ont proposé et approuvé le maintien de Malherbes Harlems, auront-ils le courage de prendre une décision de cette importance ?
Mais là encore, tout n’est pas gagné, puisqu’en cas de décision défavorable, il serait alors bon de voir la réaction de Malherbes Harlems. Et Forest-Side dans tout cela ? Cautionnera-t-il le maintien de Malherbes Harlems chez l’élite, cette même équipe qu’il a battue par deux fois lors des barrages ? Visiblement, on est loin d’être sorti de l’auberge et tout laisse croire que les choses risquent de se compliquer davantage après la tenue de l’assemblée générale spéciale de ce matin.
Certes, certains trouveront à dire que ce ne sont là que des suppositions, mais toujours est-il que ces mêmes personnes doivent d’abord s’en prendre à eux-mêmes. Car si la FMBB, voire le basket-ball mauricien, se retrouve aujourd’hui dans une impasse, c’est bien de leur faute. Sinon comment expliquer qu’un ou des dirigeants qui se respectent puissent proposer le maintien d’un club ayant perdu les barrages en première division ?
Visiblement, la FMBB s’est embarquée dans un imbroglio qu’elle seule semble avoir la solution. Reste maintenant à savoir si elle sera capable de prendre les décisions qui s’imposent pour permettre au basket-ball local de redémarrer et surtout se maintenir sur sa lancée des Jeux des Iles où les filles avaient remporté la médaille de bronze.