L’équipe féminine de basket-ball effectue une dernière séance d’entraînement demain avant de s’envoler pour Mahé mercredi. Après plus d’une année de préparation, Jean-Marie Bhugeerathee, le coach national, estime que son groupe est prêt pour l’aventure seychelloise. L’objectif : réaliser un podium comme aux 6es JIOI de 2003.
Le forfait des Maldives en basket féminin a probablement changé quelque peu la donne. Si au départ l’équipe mauricienne était tirée dans le même groupe que La Réunion, après le nouveau tirage au sort effectué le 22 juillet, la bande à Jean-Marie Bhugeerathee aura maintenant seulement les Seychelles et les Comores comme adversaires dans la poule qualificative.
« C’est un changement qui nous conforte un peu. Nous aurons moins de pression puisque nous évitons La Réunion en poule. C’est déjà quelque chose. Cela dit, on ne doit pas se frotter les mains pour autant puisque nous allons devoir terminer en tête du groupe afin de jouer contre le deuxième du groupe B », fait ressortir l’entraîneur national de l’équipe féminine.
Si tel est le cas, tout semble indiquer que les Mauriciennes auront en face d’elles les Malgaches, championnes en titre, ou les Réunionnaises en demi-finales. Deux adversaires qui se présentent, selon les statistiques, comme les meilleures de la région.
« Nous allons prendre chaque match comme un challenge. On ne peut pas dire qu’on va passer facilement le stade de poule. La pression doit être là afin de faire réagir les joueuses. Celles-ci sont déterminées à tout donner pour atteindre le podium aux Seychelles », avance notre interlocuteur.
Après le récent stage semi-résidentiel, Jean-Marie Bhugeerathee explique que l’état d’esprit du groupe est au beau fixe et que les joueuses attendent impatiemment les compétitions. « Il ne fait pas de doute, l’équipe a bien progressé. D’abord nous avons eu notre stage en Afrique du Sud en mai, puis nous avons eu des rencontres amicales avec l’équipe écossaise de Glasgow Rock en juin. Ces étapes nous ont aidés pour apporter des retouches pour l’avancement de l’équipe. »
Ces derniers temps, l’accent a été mis sur le collectif. L’équipe, constate le coach, est beaucoup plus homogène. Il laisse entendre qu’au-delà du collectif, il mise également sur les individualités. « Le fond de jeu est là. Nous allons faire notre possible pour mettre l’accent sur le jeu d’ensemble puisque nous avons mis en place des stratégies pour l’attaque et la défense. Et aussi différentes situations de jeu. Mais je compte également m’appuyer sur le jeu individuel. Je fais référence ici à Isabelle Némorin, Adeline Caroline ou encore Lorinne Davy. Ce sont des joueuses capables à elles seules de mettre en difficulté la défense adverse. »
Après une médaille d’or et une d’argent à son actif aux 7es Jeux des îles en tant qu’entraîneur d’athlétisme en handisports, Jean-Marie Bhugeerathee espère bien garder le contact avec le podium.
Coach de l’équipe de la CJSOI en 2006 et plusieurs fois championnes comme coach au niveau national, Dominique Marisson est présentement team manager de l’équipe féminine pour les 8es JIOI. Pour elle, l’équipe mauricienne possède de bonnes chances de se retrouver sur le podium, surtout après le nouveau tirage au sort. 
« Le basket féminin a fait beaucoup de progrès dans la mesure où elle compte quelques éléments expérimentés ayant disputé la Coupe d’Afrique des nations. Depuis, l’équipe s’est renforcée. Il suffit maintenant aux joueuses de profiter de ce tirage pour un podium. Le moment opportun pour faire oublier les Jeux de 2007 », estime-t-elle.
Soulignons que Maurice était dans le groupe B en 2007. Elle était éliminée dès le premier tour après ses défaites face aux Seychelles (49-57) et Madagascar (32-101).