Trois rencontres seront au programme aujourd’hui avec Roche Bois Warriors qui défie l’Association Sportive de Vacoas/Phoenix et Vikings qui affronte le Curepipe Starlight dans le tableau masculin alors que chez les dames Malherbes Harlems croisera le fer avec Highland Young Cadets. Du reste, ce duel féminin sera le premier de la journée et on s’attend à une victoire nette et sans bavure de l’équipe de la banlieue de Curepipe.
Les Malherbes Harlems ont actuellement une victoire et une défaite au compteur pour deux matches disputés. Leur dernière rencontre face à BBRH Hoop n’a pas été de tout repos et il était clair que l’adversaire était un cran au dessus. Cependant en affrontant Highland Young Cadets la tache s’annonce beaucoup plus aisée. En effet, pour son match en élite face à l’USBBRH, Highland a été laminé et dominé dans tous les secteurs du jeu. Si on prend en compte que les Harlems ont battu cette même équipe de l’Union Sportive sans grande difficulté. Le club des villes soeurs part donc largement favori pour la victoire. Dans la deuxième confrontation de la journée, les Warriors croiseront le fer avec l’Association Sportive de Vacoas/Phoenix dans un duel assez déséquilibré sur le papier. Même si l’ASVP a repris du poil de la bête après un début de saison quelconque. On les voit mal prendre le dessus sur la formation rocheboisienne. Les joueurs de Désiré Numa ont démontré, qu’ils  sont les plus sérieux rivaux du Real pour le titre.
La dernière rencontre du week-end verra les Vikings affronter le Curepipe Starlight. Les Curepipiens ont enregistré leur première victoire face à BBRH Hoop, mais face à l’équipe portlousienne, cela sera une autre paire de manche. Vikings est une équipe assez solide et on les voit assez difficilement perdre face à la formation de la ville lumière qui s’est montrée assez limité depuis le début du Championnat. Mardi, Attila essayera de poursuivre sa série d’invincibilité en affrontant Forest Side. L’équipe portlouisienne part avec la faveur des pronostics et on ne voit pas Forest Side arrivé à faire déjouer le club du nord. A ce jour, Attila est le seul invaincu du championnat en compagnie du Real de Port Louis.
Pour rappel dimanche dernier l’ASVP a poursuivi sur sa lancée après sa première victoire dans la Super League contre les Hammers. Les coéquipiers de Steward Clémentine ont enchaîné contre Forest Side .
Ce deuxième succès arrive comme un bol d’air frais et présage de meilleurs jours pour la formation de la ville Cendrillon. Deux autres rencontres étaient au programme pour cette journée. En féminin, le derby entre l’USBBRH et BBRH-Hoop a tourné à l’avantage des championnes de Maurice, qui ont livré un véritable récital face à leurs adversaires du jour. 77-35 : le score est lourd à l’arrivée pour l’USBBRH. La troisième rencontre opposait les équipes masculines du CSSC à celle de BBRH-Hoop. Un duel de mal classés qui a tourné à l’avantage des Curepipiens pour un tout petit point. Les joueurs du CSSC se sont en effet imposés sur le score de 59 à 58 pour leur première victoire dans la Super League. De quoi redonner le sourire au CSSC, qui voit s’éloigner la peu envieuse place de lanterne rouge. Par contre, Hoop n’a que très peu de chance de se reprendre, puisque la prochaine sortie des Rose-Hilliens sera contre l’EDB Cassis.
Le Real continue sa marche triomphante dans la Super League grâce à la rencontre remportée 74-63 par les Port-Louisiens aux dépens de l’École de Basket de Cassis, après avoir éprouvé des difficultés au démarrage. Dans ce choc 100% portlouisien, on s’attendait à une victoire facile de la bande à Neva Vadiveloo mais cependant, c’est l’équipe de Cassis qui s’est montrée la plus incisive au coup d’envoi. Le Real a dû puiser dans ses ressources pour arriver à se sortir de ce guêpier. Malgré le fait qu’elle soit toujours invaincue, c’est un signal fort que lui envoie l’Ecole de Basket de Cassis. La course pour le titre n’est pas gagnée d’avance et il faudra rester concentré jusqu’au bout car derrière les rivaux sont prêts à bondir sur toutes les opportunités qui se présenteront. Mardi dernier , la jeune équipe des Hammers, récemment promue en D1, a été défiée les chevronnés joueurs d’Attila. C’est sans surprise que les Port-Louisiens se sont imposés devant les Curepipiens (71-57). Attila poursuit donc toujours son parcours sans faute et on attend déjà avec impatience ses prochaines confrontations face au Real et Roche Bois Warriors pour affirmer s’ils sont des sérieux candidats pour le titre ou si tout ceci n’est qu’un feu de paille.