On connaissait Paul et Virginie en roman, en musique, au théâtre, à l’opéra et au cinéma. Aujourd’hui, c’est la BD qui s’est intéressée à cette oeuvre de l’écrivain français Bernardin de Saint-Pierre. Ayant longtemps inspiré des générations d’artistes et nourri leur imaginaire, l’histoire trouve, plus de deux siècles après, des échos dans notre société contemporaine. C’est d’ailleurs l’une des raisons ayant motivé la publication de la BD. Une initiative de Michel Coquet, directeur de l’imprimerie IPC, et qui a réuni Shenaz Patel pour le scénario de l’ouvrage et Laval Ng pour les illustrations. Le lancement a eu lieu le 26 mars au Caudan.
Ce n’est pas tant le bicentenaire de la mort de Bernardin de Saint-Pierre (1737-1814) qui a donné lieu à cette BD autour du très célèbre roman. « Ce projet remonte à plusieurs années et n’était pas lié à un quelconque calendrier », indique-t-on. C’est davantage « une question liée au temps » qui en est à l’origine.
La postface de la BD situe le propos de cette adaptation du célèbre roman de Bernardin de Saint-Pierre. « Revisiter aujourd’hui Paul et Virginie a sans doute à voir avec le temps. Dans ce que nous dit le roman sur l’impossibilité d’un amour pour cause de différences sociales, pour son engagement antiesclavagiste, pour ce qu’il nous enseigne sur ce que fut la richesse botanique de l’île Maurice, il apporte sans conteste le témoignage de réalités qui ont des échos, au fond, fort contemporains… »
Très célèbre pour avoir connu un succès immédiat dès sa sortie en 1789, Paul et Virginie est bien plus qu’un roman à l’eau de rose, selon les concepteurs de la BD. « Au-delà de la beauté et de la pureté de l’amour qui y est exprimé, Paul et Virginie comporte une dénonciation de l’esclavage (…) Avec Montesquieu et Voltaire, Bernardin de Saint Pierre fut un des premiers écrivains du siècle des Lumières à prendre ouvertement parti contre les abus de l’esclavage tel qu’il était pratiqué à cette époque. »
Comme le rappelle la BD, l’oeuvre de Bernardin de Saint-Pierre a nourri l’imaginaire et inspiré des générations d’artistes. De 1710 à 1810, sculpteurs, dessinateurs, graveurs et peintres se sont imprégnés de l’histoire de Paul et Virginie pour créer une riche iconographie. De par les belles illustrations que comporte la BD, les riches descriptions de la nature luxuriante de l’île Maurice de l’époque y sont davantage mises en relief. L’album est disponible en librairie à Rs 450.