Alors que le beach-volley, qui est en pleine phase d’expansion et d’euphorie avec la qualification de la paire Elodie Li Yuk Lo Natacha Rigobert pour les Jeux Olympiques de Londres, a déjà trouvé sa voie. Par contre et c’est une aberration, le beach-soccer cherche encore pour sa part les moyens de s’épanouir. Dans un pays où pourtant les plages ne manquent pas et les moyens aussi…
Face à l’inertie de la Mauritius Football Association (MFA) pour prendre la décision de lancer une ligue nationale, comme promis depuis 2011, il existe heureusement des irréductibles. A l’image de la Fédération mauricienne des Sports Corporatif (FMSC) qui grace à sa branche rodriguaise donne un nouvel élan à cette discipline après le tournoi de relance organisé par la MFA, en avril dernier.
En effet, le sport rodriguais vivra à l’heure du beach soccer le week-end prochain avec comme plat de résistance deux matches d’exhibition de la formation Pad&Co, qui avait remporté haut la main le tournoi d’avril dernier sur la plage de Mont Choisy. Cette formation entraînée par Eddy Rose, qui s’est spécialisé dans le beach soccer espère vivement faire sensation sur la plage de Mourouk alors qu’en filigrane, la FMSC Rodrigues tiendra, pour sa toute première activité depuis sa création, un tournoi avec quelque 13 équipes qui seront en lice. Gail Leong Kye, la présidente du FMSC Rodrigues, est à la fois heureuse et soucieuse à l’approche de cette compétition. «C’est notre toute première activité depuis la création de notre association. C’est vrai  qu’il y a un peu de nervosité mais je pense que tout se passera comme il faut, avec le soutien de Mourouk Ebony Hôtel, la Commission des Sports et Pad&Co Rodrigues. Nous nous attendons effectivement à une participation importante, soit 13 équipes. Pour l’heure, cependant, seulement 10 équipes ont confirmé leur participation. Je reste confiante que tout le monde sera présent », a renchéri Gail Leong Kye à Week-End.
Séminaire de deux jours
Mais avant leur départ pour Rodrigues et même si c’est pour faire de la démonstration, les Kevin Jean-Louis, Kevin Calou, Jason Perticot, Musawa Deepak, Guillaume Sokalingum, Christophe Bhughon, David Joly, Yanick Macoa et Fabrice Agathe (ils seront rejoints par Andy Sophie) l’ossature victorieuse d’avril dernier dans le Pepsi Beach Soccer Tournament et aussi de la Super League de la FMSCs ne se croisent pas les mains. Vendredi après-midi, ces joueurs se sont accordé une séance d’entraînement sous la houlette de l’entraîneur Eddy Rose, qui fera le voyage pour Rodrigues avec une double casquette. Celui d’entraîneur de l’équipe Padco et le responsable d’un séminaire sur le beach Soccer, mise en place par FMSC Rodrigues.
«Le beach soccer est aussi à ses balbutiements à Rodrigues. Il faut donc tout mettre en place. Avec la compétition du week-end, il y aura un séminaire de deux jours pour expliquer aux responsables d’équipe les règles techniques de ce sport et aussi de former des gens qui puissent assurer ensuite l’organisation», a expliqué à Week-End l’entraîneur.
Cependant , pour les joueurs de Padco, cette aventure rodriguaise, même si l’enjeu s’avère moins grand, il sera cependant question de montrer leur potentiel. D’autant que tous ceux qui feront le déplacement sont des joueurs de la D1. «Notre équipe a été brillante tant dans le tournoi de Beach Soccer que dans la Super League. Gagner, par exemple, la finale contre Bio Culture par 5-0 est une performance qui mérite une récompense. C’est la raison pour laquelle nous avons tenu à les envoyer à Rodrigues pour ce match d’exhibition face à une sélection de Rodrigues. J’espère fortement qu’ils seront à la hauteur de leur réputation?, a soutenu pour sa part Alain Hao Thyn Voon, directeur de Pad&Co.
En attendant que les choses se mettent en place, il va sans dire que le beach soccer a des beaux jours à Maurice. Reste maintenant que  la politique du «right man in the right place » soit appliquée.