L'équipe de Maurice féminine finaliste de la CAVB Nations Cup en compagnie de la paire égyptienne sacrée

Malgré le fait de s’être incliné en finale de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN ) samedi dernier à Abuja au Nigeria, nos représentantes mauriciennes, Liza Bonne et Nathalie Létendrie défendront bien le quadricolore national aux Championnats du monde, qui se tiendront à Hambourg en Allemagne, du 28 juin eu 7 juillet.

C’était le jeudi 25 avril dernier que les protégées de Pascal Ava avaient obtenu leurs qualifications pour les Mondiaux en prenant la mesure du Mozambique lors des quarts de finale. La paire locale l’avait emporté sur le score de 14-21, 21-14 et 15-13. C’était d’ailleurs, une bataille âprement disputé ou les filles livrées une partie dès plus admirable. Liza Bonne a d’ailleurs posté sur les réseaux sociaux, « No words, just emotional embraces and happy tears to convey how fulfilling this qualification for the World Championships felt after that hard fight.  »
Avant de poursuivre en remerciant l’entraîneur Pascal Ava, le Directeur technique national (DTN), Zoran Kovacic ainsi que Reza Itoola, Akash Doobraz et Gilbert Alfred. Bonne a aussi eu des propos très élogieux pour sa coéquipière, « Merci d’y avoir cru jusqu’au bout et d’avoir fait ce qu’il fallait dans le money time. Partner, we just writing history! Mindset was to give it our all. »

Pour obtenir son ticket pour les Mondiaux, les filles se devaient de terminer dans les quatre premiers. L’objectif était atteint,  le reste, c’était que du bonus. En demi-finale, les Mauriciennes ont encore une fois donné le meilleur d’elles-mêmes, face au Rwanda, l’emportant une nouvelle fois au golden set, 16-21, 22-20 et 23-21. En finale, elles étaient opposées aux redoutables égyptiennes. Sur le sable du Jabi Lake Park, Bonne et Létendrie ont donné du fil à retordre aux Pharaons, lors du premier set,  en perdant le score de 19-21.Toutefois, lors de la seconde manche, nos compatriotes n’ont pu endiguer la domination de Doaa El-Ghobashi et Nada Moawad, qui l’ont emporté sur le score fleuve de 21-10. Les protégés de Pascal Ava n’ont pas à rougir de cette défaite, étant donné que les championnes avaient pris part aux derniers Jeux Olympiques à Rio, au Brésil. Bravo pour cette belle performance !

En ce qu’il s’agit de la paire masculine composée de Gilbert Alfred et Akash Doobraz, ils n’ont pas été à la hauteur des attentes placées en eux, n’étant d’ailleurs pas en mesure de terminer sur une bonne note. En effet, les Mauriciens ont été dominés en deux sets, 20-22, 10-21 par l’Angola, dans le match pour les 7es et 8es places. Ils terminent ainsi 8es sur les 18 équipes engagées. Pour rappel, lors de la CAN 2017, au Mozambique, l’équipe masculine avait pris la 6e place et l’équipe féminine la 8e.