L’équipe de Maurice de beach volley a débuté la Continental Cup aujourd’hui contre le Congo-Brazzaville en quart de finale à Gisenyi. Avec le Maroc forfait, le Kenya tête de série n°1 et déjà qualifié pour le dernier carré, le sprint vers les JO de Londres 2012 est lancé.
La réunion technique s’est déroulée hier soir en présence d’Angelo Squero, directeur de beach volley de la Fédération internationale de volley-ball. Comme attendu, les Marocaines ne sont pas présentes au Rwanda et de ce fait, le Kenya est exempté des quarts de finale et qualifié directement pour les demi-finales prévues demain.
Les Mauriciennes, tête de série n°2, ont joué contre le Congo-Brazzaville, qui l’avait emporté lors de la dernière phase zonale au Nigeria en octobre dernier, alors que la qualification était dans la poche pour les représentantes du quadricolore.
C’est Prisca Seerungen et Heidy Bauda qui ont ouvert les hostilités ce matin face à la première équipe congolaise. Ensuite, Natacha Rigobert et Elodie Li Yuk Lo devaient entrer en scène face à l’équipe B congolaise.
La délégation du Congo-Brazzaville a aussi eu des soucis avec l’organisation. Ce n’est que vers 22 heures que tout est rentré dans l’ordre et elle a élu domicile à l’hôtel Murtage où toutes les délégations sont logées.
Quant à l’équipe de Maurice, après son entraînement d’hier, elle s’est reposée pour ensuite passer en revue le programme de la compétition et les stratégies à adopter avant d’aller assister à la réunion technique.
La compétition a débuté dès 10h (heure de Maurice) ce matin par l’opposition entre l’Afrique du Sud et le pays hôte, le Rwanda, pendant que le Mozambique et l’Algérie en décousaient sur le court opposé. Maurice et le Congo-Brazzaville devaient jouer tout juste après.
Pour rappel, chaque pays est représenté par deux équipes et la victoire se joue au meilleur des quatre matches. S’il y a égalité à deux victoires partout, un golden set de 15 points départagera les deux pays. Les demi-finales se disputeront demain ainsi que les matches de la poule consolante, alors que le match de classement et la finale sont prévus samedi.
Vingt-six nations seront présentes au tournoi de beach volley lors des JO de Londres en juillet prochain. Les seize têtes de série mondiales sont qualifiées de facto. Le vainqueur de l’étape du Rwanda rejoindra huit autres pays africains déjà qualifiés. Les deux pays terminant deuxième et troisième à Kigali iront en Italie le mois prochain au World Olympic Tour pour un ultime exercice de repêchage pour le 26e qualifié olympique.