L’ancien directeur général de la State Trading Corporation (STC), Ranjitsing Soomarooah, qui a passé la nuit d’hier à ce matin en cellule policière, devrait être inculpé provisoirement de “Conspiracy” en fin de journée. Il a été arrêté dans le cadre de l’enquête sur l’octroi du contrat-jackpot de Rs 10 milliards alloué au groupe Bhunjun pour le fret pétrolier de la STC. Le principal concerné a nié catégoriquement la charge retenue contre lui par les enquêteurs du Central CID, sous la supervision de l’assistant commissaire de police Herman Jangi.
De con côté, Me Rama Valayden, dont les services ont été retenus par Ranjitsing Soomarooah, maintient avec force qu’il n’y a aucune preuve contre son client. Il a ajouté que pour la réunion d’urgence du conseil d’administration de la STC du vendredi 27 novembre 2009, l’ancien directeur général de la STC avait insisté auprès de l’ancien secrétaire permanent, Rachad Hosany, pour que cette instruction soit mise par écrit. C’était lors de cette dernière réunion du conseil d’administration de la STC que le contrat de Betamax pour le fret pétrolier avait été alloué au groupe Bhunjun avec une prime de Rs 10 milliards.
La police reproche à Ranjitsing Soomarooah d’avoir enfreint les procédures et les règlements de la Public Procurement Act pour favoriser le groupe Bhunjun. Pendant la première séance d’interrogatoire d’hier, il a été longuement entendu sur ses relations avec Vikram Bhunjun, le patron du groupe.
A la mi-journée, l’interrogatoire se poursuivait et devait être bouclé cet après-midi, car Me Valayden doit se rendre à Londres pour plaider un appel devant le Privy Council.