• Bonne performance de la BFCOI
  • Stabilisation du ratio des créances douteuses à 4,1%

Le groupe bancaire MCB a réalisé des profits de l’ordre de Rs 2,5 milliards pour le premier trimestre de la présente année financière (se terminant au 30 septembre). Ce montant représente une augmentation de 18,9% par rapport à la période correspondante l’année dernière.

Ce résultat est attribuable à une meilleure performance des pôles bancaire et non-bancaire du groupe. Pour le trimestre en question, le groupe a vu une hausse de l’ordre de 12,6% de ses revenus opérationnels pour se chiffrer à Rs 5,2 milliards. Les revenus nets d’intérêts ont, pour leur part, connu une majoration de l’ordre de 13,4% pour s’établir à Rs 3,5 milliards.

Les opérations internationales de MCB Ltd ont contribué à hauteur de 45% à la profitabilité du groupe pour ce premier trimestre. Celles des opérations locales ont contribué à 35% aux profits réalisés. 11% des profits sont attribuables aux filiales étrangères et aux compagnies associées et 9% aux opérations financières non-bancaires et aux autres investissements. La part de profit des compagnies associées a connu une hausse de Rs 43 millions, reflétant surtout la bonne performance de la Banque française commerciale océan Indien (BFCOI). Les fonds propres du groupe se montent, pour leur part, à Rs 57 milliards, avec un “capital adequacy ratio” de l’ordre de 17, 6% dont 16% sous forme de Tier 1.

Pierre Guy Noël, Chief Executive de MCB Group Ltd, explique que : « Nous avons commencé l’année sur une bonne note avec des résultats de Rs 2,5 milliards, en hausse de 18,9 %, comparativement à 2,1 milliards pour la période correspondante de l’exercice précédent. Cette performance s’explique par une amélioration générale de nos performances au niveau de nos pôles bancaire et non-bancaire. Malgré des incertitudes sur le plan international, les résultats pour le semestre se terminant en décembre 2019 devraient s’améliorer par rapport à l’année dernière. »

D’autre part, notons que les “impairment charges” ont connu une hausse de 5,7% pour s’établir à Rs 381 millions avec l’ “annualized cost of risk” baissant légèrement à 57 points de base. Par ailleurs, le ratio de créances douteuses (Gross non performing loans ratio) est resté stable à 4,1%.

Le montant total des prêts (total gross loans) a enregistré une croissance de 7,7%, atteignant la somme de Rs 244,7 milliards au 30 septembre dernier, soutenu par une hausse des prêts accordés localement aussi bien qu’à l’international. D’autre part, les dépôts ont enregistré une hausse de 13,6% pour se situer à Rs 343,6 milliards, qui s’explique notamment par une augmentation des “foreign currency deposits”.