La Mauritius Revenue Authority est détentrice d’un certificat prouvant son adhésion à l’ISO 9001 : 2008 dans le cadre de la modernisation et de la réforme de ses services. Cette attestation est valable jusqu’au 29 juillet 2015. Lors d’une triple cérémonie à Mer Rouge hier, le directeur de l’organisme Sudhamo Lal a noté que « this certification ensure that every department and division of the MRA is administered within the corporate Governance Framework ».
Sudhamo Lal indique que l’attestation ISO 9001 : 2008 reconnaît la régularité, la transparence et l’efficience des procédures. Avec cette reconnaissance, la MRA a l’engagement de fournir un excellent service soutenu comme stipulé dans sa charte des valeurs. Selon le directeur de l’organisme, c’est le devoir de chaque officier de douane, de la MRA et des contribuables de s’assurer que cette attestation est maintenue. Pour lui, l’idée même de la perdre doit résonner comme un cauchemar dans leur tête.
Le directeur de la MRA a fait un survol de l’historique des services de douanes à Maurice avec sa contribution dans le développement du pays. Avec la libéralisation du commerce international, la douane a été obligée de s’engager dans un système de réforme dans les années 1990, avance-t-il.
Selon Sudhamo Lal, la douane de Maurice peut se vanter d’avoir été la pionnière en Afrique en introduisant un système électronique. « We were the first custom administration to have tested and implemented the UNCTAD developed Automated system for customs data (ASYCUDA), the forebearer of our present customs management system (CMS), a sophisticated web based technology run by the Mauritius Network Services Ltd. »
Toutefois, explique le directeur, le plus grand changement qu’a connu le service a été en 2006 lorsque le gouvernement d’alors avait décidé de réunir sous une seule ombrelle, la MRA, la douane et le département des impôts. Avec cette modification, poursuit-il, ont eu lieu des réformes majeures au niveau de la collecte des impôts avec pour résultat, depuis 2005, « more than 80 % of our tariff lines being reduced to zero ».
Sudhamo Lal précise que les fonctions de la douane se sont étendues de la collecte des revenus pour répondre aux besoins présents comme protéger la société des « transnational diseases, narcotics trade, economic crimes of money laudering and since 9/11, that of ensuring that the components of the international supply chain are not used to vehicle the deadly weapons of terrorism and mass destruction ». Une nouvelle version du CMS a aussi été introduite en 2007.
Reconnaissant les responsabilités de la douane dans la lutte contre l’entrée de drogue sur le territoire, le ministre des Finances et du Développement économique a alloué une enveloppe de Rs 100 millions cette année « to improve and further provide the customs with better means and equipement », affirme le directeur de la MRA.
Ont également pris la parole à la cérémonie, le Chief Executive de la Mauritius Post Giandev Moteea et le ministre des Technologies de l’Information et de la Communication, Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ce dernier a fait état du lien étroit entre la douane et la poste. La MRA, a-t-il déclaré, est effectivement dotée d’un système électronique qui est en ligne avec la politique de modernisation des services du gouvernement.
La cérémonie d’hier a aussi été marquée par le lancement d’une nouvelle émission de timbres-poste et d’une enveloppe du premier jour dans le cadre du bicentenaire des services de douane à Maurice.