L’Association mauricienne de boxe (AMB) s’est fixé comme objectif de réaliser une très bonne performance à ces 8es Jeux et terminer en tête au classement. Les boxeurs ont bien retenu les consignes en affichant une détermination exemplaire. C’est du reste le sentiment qui se dégage après les avoir rencontrés, hier après-midi, à l’issue d’une séance d’entraînement au National Sport Council Hall de Roche-Caïman.
Les boxeurs mauriciens ont placé la barre très haut lors de ces 8es Jeux. L’objectif sera de terminer en tête au classement et, pour ce faire, il faudra au minimum décrocher cinq médailles d’or. Le capitaine de l’équipe et unique médaillé (bronze) aux Jeux olympiques, Bruno Julie, s’est dit confiant que ses coéquipiers réaliseront une bonne performance.
« Nous sommes bien installés. Tout se passe bien, à l’exception de la chaleur. Il n’empêche que nous devons nous adapter. Car nous sommes venus pour accomplir une mission et nous devons rester concentrés et motivés. Nous revenons d’un stage au Botswana qui nous a fait beaucoup de bien. Judex Bazile a établi un programme bien approprié et nous sommes prêts. Pour sa part, je vais tenter d’obtenir une troisième médaille d’or dans ces Jeux », a-t-il déclaré au Mauricien hier.
Du côté de l’entraîneur national, Judex Bazile, on affiche aussi la confiance et ce, même si la chaleur bat son plein. Qui plus est, il a ajouté que les boxeurs sont arrivés fatigués aux Seychelles dans la mesure où certains boxeurs ont quitté leur domicile à 3h30 du matin le jour du départ pour Mahé.
« Nous avons effectué un décrassage et une séance spécifique le jour de notre arrivée, afin de permettre à nos boxeurs de récupérer. Nous adaptons nos entraînements par rapport aux conditions et à la compétition. Si certains ont eu une demi-journée de repos, en revanche, ceux qui ont un excès de poids ont dû travailler », a-t-il expliqué.
Hier, a-t-il ajouté, les boxeurs ont eu une séance axée sur la vitesse, couplée d’un travail technico-tactique. Selon lui, ses boxeurs sont prêts pour aborder la compétition. Il a indiqué que le stage de dix jours tenu au Botswana juste avant les Jeux a été bénéfique pour les siens.
Il a ainsi déclaré que « ce stage nous a permis de casser la routine. » « Car après les championnats d’Afrique et le succès obtenu, il y a eu un relâchement et un manque de concentration. Nous avons dû mettre tout le monde devant ses responsabilités et se reconcentrer sur les autres objectifs. C’est pourquoi je dis que le stage au Botswana nous a fait le plus grand bien. »
Selon Judex Bazile, le groupe présent aux Seychelles est jeune, mais a gagné en maturité. Ces jeunes qui ont été lancés chez les seniors en 1998 à l’occasion de la Coupe d’Afrique des Nations à Maurice. « Ces jeunes ont prouvé qu’on pouvait compter sur eux. Du reste, lors du dernier stage au Botswana, nous avons eu l’occasion de voir à l’oeuvre un autre jeune, nommément Jacques Raphaël. Je dirai aussi que ce stage nous a permis de trouver d’autres solutions en vue de la sélection finale », a-t-il expliqué.
Pour sa part, le directeur technique national, Jean-Claude Nagloo, s’est dit très satisfait de la préparation des boxeurs. Il se réjouit de la bonne ambiance qui règne au sein de l’équipe. « Tout se passe très bien et je suis convaincu que nos boxeurs se donneront à fond pour réaliser une bonne performance », a-t-il conclu.