Kennedy St Pierre a retrouvé le chemin de l’entraînement mardi

Serait-ce le véritable retour de Kennedy St Pierre dans le giron de la boxe ? Alors que les Jeux des îles et les échéances africaines se profilent à l’horizon, le quart de finaliste des derniers Jeux Olympiques tente un nouveau retour. Soit après plus de vingt mois d’absence, car sa dernière sortie officielle remonte à juin 2017 lors des championnats d’Afrique au Congo-Brazzaville. Il a effectué une première séance d’entraînement mardi au Centre de Tranquebar et une autre le lendemain au complexe sportif de Glen-Park en compagnie de ses coéquipiers de la présélection nationale.

Kennedy St Pierre, qui avait adressé une lette d’excuses à la fédération locale la semaine dernière, fera-t-il montre de plus de sérieux cette fois ? Lui qui s’était pointé à une unique séance d’entraînement en mars de l’année dernière au Centre de boxe à Vacoas avant de disparaître de nouveau dans la nature. Gaëtan Runghien, entraîneur du club de Tranquebar, est à la fois satisfait et sceptique. « Kennedy a franchi un premier pas en venant à l’entraînement mardi et il m’a fait comprendre qu’il se préparera adéquatement pour les championnats nationaux prévus le mois prochain. Toutefois, il faudra qu’il fasse preuve de régularité. Mais voilà, je l’ai attendu en vain ce matin et cela m’a déçu. » Toutefois, Gaëtan Runghien ne désespère pas. « Certes, beaucoup de travail doit être effectué sur le plan physique, mais le fait qu’il se soit fixé des objectifs me rassure. »

Actuellement, Kennedy St Pierre accuse 108 kg à la pesée. Ce qui le poussera à évoluer dans la catégorie +100 kg lors des championnats nationaux. Étant donné qu’il a décroché des titres dans plusieurs catégories au niveau local, soit de -69 kg à +91 kg, nul doute qu’il aura son mot à dire s’il retrouve entre-temps ses sensations. L’assistant-entraîneur national, Richard Sunee, y croit. « Kennedy possède le potentiel nécessaire pour surprendre. S’il affiche la régularité, il retrouvera son niveau à travers une remise en forme et un travail graduel. Ce sera à partir de là qu’il pourra se réadapter afin de se retrouver à l’avenir dans sa véritable catégorie que sont les -91 kg. »

Si Kennedy St Pierre effectue un retour au premier plan, il ne fait pas de doute que le staff technique bénéficiera d’un atout supplémentaire dans le cadre des échéances internationales. Le directeur technique national, Roberto Ibanez, en est pleinement conscient. « C’est un boxeur qui possède l’expérience de la haute compétition et surtout d’énormes capacités. Certes, il aura à réduire son poids et à se concentrer sur un travail physique dans un premier temps. » Et d’ajouter avec une certaine confiance : « Il devrait retrouver une condition raisonnable s’il fait montre de sérieux et de volonté. » Kennedy St Pierre sera-t-il apte à relever les nombreux défis qui se dresseront sur sa route ? Lui seul peut répondre à cette interrogation.