C’est ce samedi que se tiendra la deuxième manche du championnat des 3-ans. Le vainqueur de la première manche, Night Club, n’étant pas de la partie, ayant été victime d’une colique, c’est Istiqraar qui se pose comme le favori pour la victoire.
Si la première fut disputée sur 1400m, c’est sur un parcours allongé de cent mètres que les principaux protagonistes ont cette fois rendez-vous. L’écurie Merven est finalement représentée que par Lion’s Print. Après des débuts discrets, Lion’s Print a démontré des signes de progrès à sa sortie suivante. Il s’est déjà imposé sur 1600m dans son pays natal et appréciera le parcours allongé. Il sera pour la première fois piloté par Cédric Ségéon et même s’il n’arbore pas une belle robe, on ne l’éliminera pas pour autant.  
Istiqraar sera le représentant de l’écurie Vincent Allet. Même s’il n’était pas encore prêt, il n’a pas été ridicule dans dans la première manche. Il a paru plus à son affaire avec une course dans les jambes et son barrier trial de mardi dernier (ndlr: 18 juin) avec les oeillères n’a pas laissé insensible. A l’image de Lion’s Print, Istiqraar se sentira à l’aise sur le parcours du jour. En l’absence d’un vrai meneur, il pourrait être tenté de prendre la direction des opérations et si on le laisse faire, il peut aller très loin.
L’écurie Serge Henry fera de nouveau confiance à Commodore Pete qui aurait pu aspirer à mieux dans la première manche, n’était la mauvaise inspiration de son apprenti. ll s’aventurera pour la première fois de sa carrière sur la distance mais vu le style dans lequel il a terminé ses deux dernières courses, on peut penser que l’allongement du parcours ne lui posera aucun problème. Il sera associé à l’Italien  Gregorio Arena et le rachat est dans ses possibilités.
C’est Bingelela qui a été choisi pour défendre les couleurs de l’écurie Foo Kune. Jeune compétiteur qui manque visiblement de métier, sa tenue est sujette à caution. Il est certes dans une bonne condition physique mais on lui préférera d’autres chevaux qui ont déjà fait leur preuve sur le parcours.
Très chuchoté dans la première manche, Skywalk Luke ne s’est pas montré à la hauteur des espérances. Mais il ne doit pas être jugé sur cette performance car il reprenait la compétition après presqu’un an d’inactivité. Il a paru en léger mieux à l’heure des galops mais peut encore progresser. Toutefois, sur sa forme sud-africaine, il mérite d’être respecté.
Absente de la première manche, l’écurie Rousset sera cette fois de la partie avec Kite Surfer. Le protégé du tandem Gilbert Rousset-Soodesh Seesurrun n’a rien fait de mal depuis le début de la saison et même s’il fut battu dans ses deux dernières courses, il a démontré qu’il possède un brin de qualité. Il est dans une condition splendide et bénéficiera de la décharge de Reehaze Hoolash et portera à nouveau des oeillères. Il a les moyens de jouer un mauvais tour aux favoris.
L’écurie Rameshwar Gujadhur fera confiance à Fort Stride qui a flirté avec la victoire à sa dernière tentative. La distance est dans ses cordes mais il rencontre une opposition d’un tout autre acabit. Confié à Rama, il misera sur son poids plume pour s’octroyer tout au plus un accessit. Reste qu’il est nettement désavantagé au handicap.